Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle plainte pour escroquerie contre une fausse victime présumée des attentats du 13 novembre 2015

jeudi 19 juillet 2018 à 16:32 Par Nathalie Doménégo, France Bleu Paris et France Bleu

Alexandra D., fausse victime présumée a obtenu ce jeudi un report à l'automne de son procès pour escroquerie et faux témoignage. Une plainte supplémentaire à son encontre va être déposée pour avoir bénéficié d'une semaine de thérapie dans un hôtel en Normandie réservée aux victimes.

Le procès de la fausse victime présumée Alexandra D. est reporté au 2 octobre 2018
Le procès de la fausse victime présumée Alexandra D. est reporté au 2 octobre 2018 © Radio France - Nathalie Doménégo

Tribunal de grande instance de Paris ; 2945 Avenue de la Porte de Clichy, 75017 Paris

Alexandra D., fausse victime présumée des attentats du 13 novembre 2015, a obtenu ce jeudi du tribunal correctionnel de Paris un nouveau report de son procès pour escroquerie et faux témoignage, et sera jugée le 2 octobre 2018. Pour motiver son refus, elle a expliqué avoir changé d'avocat une semaine avant le procès. Son nouvel avocat, William Bourdon, indisponible ce 19 juillet 2918, a demandé d'avantage de temps pour préparer la défense de sa cliente.

Une semaine de thérapie dans un hôtel 4 étoiles

A cette occasion, l'AfVT Association française des Victimes du terrorisme, a fait savoir qu'elle allait également déposer plainte contre Alexandra D, Parisienne de 32 ans, pour une autre escroquerie. L'association lui reproche d'avoir bénéficié d'une semaine du projet Phoenix qu'elle propose aux victimes d'attentat. Une semaine de thérapie et d'art thérapie, en pleine nature, dans un hôtel 4 étoiles en Normandie, au bord de la Seine, d'une valeur de 2.600 euros.

L'AfTV organise un programme psychothérapeutique, destiné à des personnes traumatisées et impactées par un acte terroriste. Une dizaine de personnes sont réunies durant cinq jours, en Normandie, en région parisienne ou sur la Côte d'Azur. Ce programme propose chaque jour un groupe de parole suivi d’ateliers de création. 

Une cinquantaine de personnes, dont Alexandra D., ont bénéficié de ce projet, depuis sa création en 2014. Une dizaine de victimes ont fait savoir auprès de l'association qu'elle souhaitait s'y inscrire. Elles sont pour l'instant sur liste d'attente explique Guillaume Denoix de Saint Marc, fondateur et directeur général de l'AfVT.