Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nouvelle tentative d'enlèvement d'enfant dans la Loire

mardi 28 mars 2017 à 15:00 Par Marc Vantorhoudt, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Une nouvelle tentative d'enlèvement d'enfant a eu lieu à Saint-Just-Saint-Rambert (Loire), ce lundi. Des tentatives qui se multiplient ces derniers temps autour de Saint-Étienne. Mais les gendarmes essaient de rassurer la population.

Les gendarmes de Saint-Just-Saint-Rambert sont en charge de l'enquête.
Les gendarmes de Saint-Just-Saint-Rambert sont en charge de l'enquête. © Radio France - Marc van Torhoudt

Saint-Just-Saint-Rambert, France

Monistrol-sur-Loire, Veauchette... Les tentatives d'enlèvements d'enfants se multiplient autour et à Saint-Étienne ces derniers temps. Cette fois, les faits se sont déroulés à Saint-Just-Saint-Rambert, au nord de Saint-Étienne. La victime est un enfant de CM2, scolarisé à l'école primaire Saint-Nicolas.

Lundi midi, il a été approché, alors qu'il revenait de l'école, par une personne en voiture qui lui a proposé de monter dans son véhicule, ce que le jeune garçon a refusé. Il est ensuite rentré chez lui et a tout rapporté à ses parents. Ils ont aussitôt prévenu la gendarmerie de Saint-Just-Saint-Rambert.

Le maire de la commune Olivier Joly a fourni aux enquêteurs les images filmées par le système de vidéosurveillance pour faciliter l'identification de la personne à l'origine de la tentative d'enlèvement.

Nous demandons aux parents, aux enseignants et aux enfants la plus grande vigilance.

"Nous avons mis en place des mesures de prévention en demandant aux enseignants des écoles de la commune de sensibiliser leurs élèves au sujet de ce type d'événements, explique Olivier Joly. Nous demandons aux enseignants et aux familles des enfants la plus grande vigilance."

Olivier Joly, maire de Saint-Just-saint-Rambert, a pris des mesures pour plus protéger les enfants.

Pas d'inquiétude à l'école Saint-Nicolas

L'école Saint-Nicolas se trouve dans le quartier Saint-Just.  - Radio France
L'école Saint-Nicolas se trouve dans le quartier Saint-Just. © Radio France - Marc van Torhoudt

"Ce sont des choses que nous abordons régulièrement en classe, explique la directrice de l'établissement Sophie Revolier. Mais nous leur en avons reparlé, ça permet aussi de rassurer les élèves."

Les enseignants sont également revenus sur les précautions que les élèves doivent prendre à la sortie de l'école, et du comportement à adopter en cas de tentative d'enlèvement : "Crier, courir, ne pas aller avec le monsieur ou la dame, prévenir quelqu'un qu'on connaît dans un magasin ou dans la rue, pour qu'il nous ramène chez nous ou qu'il prévienne nos parents", récite Louis, 6 ans, rencontré à la sortie des classes. Sa mère Laetitia explique : "Je n'y pense jamais mais c'est vrai que des événements de ce genre, ça nous fait nous poser des questions. Mais l'école est bien fermée, c'est rassurant."

A l'école Saint-Nicolas, on ne s'inquiète pas plus.

Crier, courir, ne pas aller avec le monsieur ou la dame, prévenir quelqu'un qu'on connaît dans un magasin ou dans la rue, pour qu'il nous ramène chez nous ou qu'il prévienne nos parents.

Les gendarmes essaient de rassurer

"Il y a 6 cas similaires par an en moyenne. La moitié s'avère faux", affirme Thierry Cassagnes-Gourdon, le commandant de la compagnie de Montbrison en charge de l'enquête. L'officier indique aussi que "rien ne peut relier les cas de Saint-Just-Saint-Rambert et de Saint-Nizier-de-Fornas : pas le même nombre de véhicules, pas la même description des auteurs." Enfin, le commandant ne donne pas d'indication supplémentaire au sujet de la tentative d'enlèvement d'enfant à Monistrol-sur-Loire : "ma compagnie n'est pas en charge de l'enquête."

Rien ne permet de relier les événements de Saint-Just-Saint-Rambert et de Saint-Nizier.

Un portrait robot du possible auteur des faits a été dressé grâce aux indications de l'enfant, mardi matin. Les images recueillies par vidéosurveillance n'ont pas permis d'en savoir plus.

Thierry Cassagnes-Gourdon appelle à ne pas céder à la panique.

"Il ne faut surtout pas céder à la psychose", conclut le commandant Cassagnes-Gourdon.

→ À lire aussi : Tentative d'enlèvement à Monistrol-sur-Loire : les gendarmes diffusent un portrait-robot

Saint-Just-Saint-Rambert, dans la Loire - Radio France
Saint-Just-Saint-Rambert, dans la Loire © Radio France - Denis Souilla