Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une série de cambriolages de commerces à Frontignan

-
Par , France Bleu Hérault

Cinq commerces du centre-ville de Frontignan ont subi des dégradations et des vols dans la nuit de vendredi à samedi. C'est la deuxième fois en moins de deux ans. Les commerçants réclament plus de moyens pour la sécurité du cœur de ville.

Les cambrioleurs ont vidé la caisse de la pâtisserie Gabana.
Les cambrioleurs ont vidé la caisse de la pâtisserie Gabana. -

Frontignan, France

Pour la deuxième fois en moins de deux ans, plusieurs commerces du centre-ville de Frontignan ont été cambriolés en l'espace de quelques heures. Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi 25 janvier. Quatre boulangeries ou pâtisseries et un tabac-presse ont subi des dégradations et vols. 

Les commerçants se sentent en insécurité

C'est la première fois que la boulangerie "La fournée gourmande", installée près de la mairie depuis un peu plus d'un an, est victime de cambriolage. Le gérant, Léo Martinez liste les dégâts : "Ils ont cassé les portes, une étagère en verre, fait tomber la cellule du magasin, mon plafond suspendu est déchiré". Les malfaiteurs sont aussi reparti avec le contenu du tiroir-caisse. Léo Martinez attend que la commune fasse plus pour la sécurité des commerçants : "La police municipale fait son boulot mais elle ne peut pas être devant les commerces 24h sur 24". C'est pourquoi il aimerait que des caméras de vidéo-surveillance soient installées dans le centre-ville. 

Des caméras au printemps

La vidéo-surveillance, Laetitia Gabana l'attend, elle aussi, impatiemment. C'est également la première fois que son commerce est cambriolé. "Quand vous voyez ça en arrivant au travail, ça vous fout un coup de massue sur la tête mais on va de l'avant", assure la gérante qui aimerait aussi "une ronde de police la nuit" pour protéger les commerçants. Sa première demande devrait être satisfaite rapidement. La mairie va mettre en oeuvre une vidéosurveillance au printemps, répondant ainsi à une demande faite par les commerçants après la vague de cambriolages de mars 2017. Coût de l'opération : 300 000 euros. Le maire de Frontignan, Pierre Bouldoire, partage la colère des commerçants. Dans un communiqué, il pointe du doigt le gouvernement qui a "refusé l'expérimentation des zones de sécurité prioritaire" à Frontignan et demande au préfet un "effort conséquent" pour les moyens de la police nationale. 

Les dégâts dans la boulangerie "La fournée gourmande", près de la mairie de Frontignan. - Aucun(e)
Les dégâts dans la boulangerie "La fournée gourmande", près de la mairie de Frontignan. -