Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Affaire Mila

Nouvelles menaces contre Mila : cinq hommes et une femme en garde à vue

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Le parquet de Paris annonce ce lundi soir que de nouvelles garde à vue sont en cours dans le cadre de l'enquête sur les menaces contre la jeune Nord-Iséroise Mila.

La lycéenne nord-iséroise avait déjà du quitter son lycée en janvier, après avoir reçu des menaces de mort
La lycéenne nord-iséroise avait déjà du quitter son lycée en janvier, après avoir reçu des menaces de mort - Capture d'écran TMC

Six nouvelles personnes ont été placées en garde à vue ce lundi. Elles sont interrogées dans le cadre de l'enquête sur les menaces de mort proférées, notamment via les réseaux sociaux, à l'encontre de l'adolescente nord-iséroise Mila. En novembre dernier, après la publication d'une nouvelle vidéo polémique sur l'islam sur le réseau social TikTok, une nouvelle vague de menaces et de messages haineux avait déferlé contre l'adolescente. 

Ce soir, le parquet de Paris a identifié et demandé le placement en garde à vue de six personnes : cinq hommes et une femme âgés de 18 à 35 ans à Paris, dans les départements du Bas-Rhin, de la Seine-et-Marne, de la Gironde, de la Haute-Savoie et des Bouches-du-Rhône. Elles ont été interpellées dans le cadre des investigations menées par le pôle national de lutte contre la haine en ligne, récemment créé au sein du parquet de Paris. 

Elles sont pour le moment soupçonnées des chefs de harcèlement moral en ligne et menaces de mort pour cinq de ces personnes gardées à vue. La dernière personne l'a été des chefs de harcèlement moral en ligne et menaces de crime. Cinq personnes avaient déjà été arrêtées en février et doivent être jugées en juin par le tribunal correctionnel de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess