Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelles tensions entre forces de l'ordre et militants aux Jardins de l'Engrenage

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'évacuation des Jardins de l'Engrenage à Dijon (Côte-d'Or) a pris fin mardi soir, mais ce mercredi matin, de nouvelles tensions ont éclaté entre militants et force de l'ordre. Des bombes lacrymogènes ont été lancées et ont provoqué des départs de feux sur les terrains.

La maison, installée sur le fond du terrain, est pour l'instant intouchable juridiquement
La maison, installée sur le fond du terrain, est pour l'instant intouchable juridiquement © Radio France - Claire Guédon

Depuis ce mercredi matin, forces de l'ordre et ouvriers sont de retour au 63 avenue de Laugres, à Dijon (Côte-d'Or), pour continuer les travaux en vue d'un nouveau projet immobilier. De nouvelles tensions ont éclaté entre les policiers et les militants qui protestent contre ces travaux. Des bombes lacrymogènes ont été tirées, certaines en direction du fond du terrain, où se trouve la maison. Pour l'instant, elle est intouchable, cette partie du terrain est en attente d'un jugement en appel en juin.

Les pompiers sont intervenus 

Les lacrymogènes ont déclenché des départs de feu au niveau de certaines végétations et de la maison. Les pompiers sont intervenus, mais n'ont pas réussi à accéder à la maison, accessible uniquement à pied. L'évacuation du terrain avait commencé hier matin et s'est terminée hier soir. La mairie de Dijon et le groupe immobilier Ghitty ont prévu de construire près de 300 logements sur cette ancienne friche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess