Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Noyade à Valentigney : la gendarmerie de Montbéliard lance un appel à témoin

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un appel à témoin est lancé après la découverte d'un corps dans les eaux du Doubs à Valentigney lundi soir. Toutes les hypothèses restent ouvertes, selon les enquêteurs qui tentent de reconstituer l'itinéraire du trentenaire depuis sa disparition. Des plongeurs sont venus sonder la rivière.

Johan Maxant, le jeune maudubien de 30 ans, dont le corps a été retrouvé dans le Doubs
Johan Maxant, le jeune maudubien de 30 ans, dont le corps a été retrouvé dans le Doubs - Document Remis

Toujours pas d'explications, après la découverte du corps d'un jeune homme de 30 ans, lundi soir dans les eaux de Doubs à Valentigney.  Les gendarmes de Montbéliard lancent un appel à témoin pour tenter de reconstituer l'itinéraire du jeune homme qui était porté disparu depuis vendredi à Seloncourt.  

Au moment de sa disparition, il était couvert d'une veste polaire grise avec capuche et d'un jean bleu. Toute personne qui aurait aperçut quelque chose à propos de ce disparu peut contacter le numéro vert de la gendarmerie : 0800 00 48 43.

Son corps a été repêché dans le Doubs non loin du barrage des Longines à Valentigney lundi soir. Des plongeurs de la gendarmerie nationale sont venus sonder la rivière ce jeudi après-midi à la recherche d'indices.  Pour l'instant, les enquêteurs n'écartent aucune piste.

"Nous sommes encore en recherche de causes de la mort. A ce stade-là, tout reste possible" indique la procureur de Montbéliard, Ariane Combarel, qui préfère rester discrète sur les conclusions de l'autopsie pratiquée ce mercredi à Besançon 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess