Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le noyé de Brognard a été identifié, ouverture d'une information judiciaire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon

Une semaine après la découverte d'un corps sur le plan d'eau de Brognard dans le Doubs, les enquêteurs disposent d'une identité que les analyses ADN doivent confirmer. Il s'agit d'un demandeur d'asile, âgé d'une vingtaine d'années. La noyade est la seule cause de la mort. Pour le reste, mystère.

Les enquêteurs de la gendarmerie nationale à la Base de Loisirs de Brognard
Les enquêteurs de la gendarmerie nationale à la Base de Loisirs de Brognard © Radio France - Christophe BECK

En l'absence d'indices, l'enquête s'annonçait ardue après la découverte d'un corps sur le plan d'eau de la base de loisirs de Brognard, ce mardi 11 août, un peu après 10 heures du matin. Un jeune homme, d'origine étrangère, vêtu d'un simple short de bain rouge.

Un demandeur d'asile âgé de 20 ans

Avec patience, les gendarmes sont parvenus à remonter le fil de l'identité de la victime. Selon nos informations, il s'agit d'un demandeur d'asile, âgé de 20 ans, entré en France par Paris, pour être orienté sur Audincourt. 

Sa disparition avait été signalée par des proches. Les photos du corps, très dégradé, ont permis de confirmer cette identité, auprès de deux membres de sa famille à Paris et en Grande-Bretagne. Des effets lui appartenant ont également été découvert sur la plage. 

Une identité qui doit être confirmée par les analyses ADN

"Mais cette identité doit encore être attestée par les analyses ADN", insiste la vice-procureur, Julie Fergane, qui dirige les enquêteurs. La magistrate a décidé ce mardi d'ordonner l'ouverture d'une information judiciaire

Pour le reste, il faudra éclaircir les raisons de ce drame. Seule certitude, la noyade est la seule cause de la mort. "On a retrouvé de l'eau dans ses poumons", indique la vice-procureur. 

Incertitude également sur le moment du décès. Les légistes sont partagés. Entre 15 heures et trois jours. Etant donné que le corps a été repêché le mardi 11 août, un peu après 10h00 du matin, la noyade aurait pu avoir lieu entre le samedi et le lundi, précédent cette découverte. Une incertitude qui s'explique par un corps très dégradé qui a souffert de l'immersion, mais aussi de la chaleur.  

Accident, suicide ou geste criminel, toutes les pistes restent ouvertes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess