Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Noyades en série dans les Bouches-du-Rhône et le Var

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Une fillette de deux ans a été transportée à l'hôpital mercredi après un début de noyade dans une piscine à Pourrières (Var). La veille, deux personnes sont mortes noyées en Provence. Malgré la prévention des secours, les baigneurs sur les plages sont toujours aussi imprudents.

Le poste de surveillance de la plage des Catalans à Marseille
Le poste de surveillance de la plage des Catalans à Marseille © Radio France - Julie Munch

Bouches-du-Rhône, France

Le regard rivé sur les baigneurs, Marine, une nageuse sauveteuse sur une plage à Marseille passe ses journées à faire de la prévention avec ses collègues, mais rien n'y fait le nombre de noyades reste le même : ce mercredi 31 juillet, une fillette de deux ans a commencé à se noyer dans une piscine privée à Pourrières (Var). Elle a été transportée à l'hôpital par hélicoptère. Un drame au lendemain de la mort de deux personnes par noyade à Marseille et à Roquebrune-sur-Argens (Var). 

Dans les Bouches-du-Rhône (hors Marseille), il y a eu 17 noyades depuis le début de l'année. Dans le Var, depuis le début de l'été, il y a eu plus de 50 interventions de pompiers liées à des noyades (sans que les personnes ne décèdent forcément) depuis juin, contre 58 pour juin et juillet 2018.

Des enfants laissés sans surveillance

Au micro, les nageurs sauveteurs passent des messages rappelant aux parents de ne pas laisser leurs enfants sans brassards et surtout sans surveillance. Un drame est vite arrivé raconte Adrien Palustran un des sauveteur: "On peut se noyer dans quelques centimètres d'eau. Il suffit de boire la tasse, de perdre ses repères et de paniquer"

Les jeunes ados sont aussi pointés du doigt: "Ils font n'importe quoi. Certains jouent à s'étrangler dans l'eau, ou sautent du ponton alors que c'est interdit. Ils n'ont aucune conscience du danger", raconte Marine. 

A Marseille, 15 plages sont surveillées. La liste ici.