Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nozay : des jeunes agressent et frappent des élus

vendredi 29 septembre 2017 à 18:47 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan et France Bleu

A Nozay, le maire, son premier adjoint et le directeur des services ont été agressés jeudi soir par un groupe de jeunes, qui venaient d'être surpris en train de dégrader un abribus. Trois personnes ont été interpellées.

- Google Maps

Il est 21 heures jeudi soir à Nozay quand des riverains alertent le maire de la commune, une quinzaine de jeunes dégrade un arrêt de bus place du champs de mars. Aussitôt, le maire, son premier adjoint et le directeur des services qui assistent à une réunion en mairie, rejoignent les lieux et tentent d'instaurer un dialogue. Mais, les jeunes s'énervent. Crachats, quolibets, menaces de morts, ils leur assènent ensuite des coups. Les gendarmes de Nozay interviennent mais cela n'est pas suffisant pour rétablir l'ordre. Des renforts arrivent de Chateaubriant. Trois jeunes de 17, 18 et 20 ans sont interpellés. Ils sont bien connus des services de gendarmerie. Placés en garde à vue, ils devraient être présentés ce samedi au parquet.

C'est un acte gratuit. C'est dégueulasse. On s'est attaqué à un symbole fort de la république" - Jean-Noël Thomazeau troisième adjoint de la commune de Nozay

Les victimes sont traumatisées. Le directeur des services de Nozay souffre des cervicales. Bilan, dix jours d'ITT. Les deux élus sont eux très marqués psychologiquement. La mairie de Nozay a porté plainte.