Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Halloween à Rennes : un adolescent qui caillassait les forces de l'ordre, gravement blessé par un tir de défense

jeudi 1 novembre 2018 à 12:15 - Mis à jour le jeudi 1 novembre 2018 à 18:15 Par Fanny Bouvard, France Bleu Armorique et France Bleu

L'adolescent de 15 ans a été "sérieusement" blessé mercredi soir vers 22h dans le quartier Villejean, par un tir des forces de l'ordre. Ils ont utilisé une arme de défense contenant des balles en caoutchouc. Deux enquêtes ont été ouvertes jeudi après-midi.

Des policiers patrouillant dans le quartier Villejean de Rennes, en mars 2017. (Photo d'illustration)
Des policiers patrouillant dans le quartier Villejean de Rennes, en mars 2017. (Photo d'illustration) © Maxppp - Marc Ollivier

Rennes, France

Vers 22h ce mercredi 31 octobre en pleine soirée d'Halloween, un adolescent a été "sérieusement" blessé, dans le quartier Villejean de Rennes. Selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, il caillassait les forces de l'ordre quand il a été touché par un tir de défense. C'est un pistolet de type "gomme cogne", contenant des balles en caoutchouc, qui a été utilisé.

Le garçon de 15 ans a été transporté aux urgences de l'hôpital Sud, où il était toujours hospitalisé jeudi. Il a reçu le projectile au niveau de la tempe, et souffre d'un hématome et d'une fracture. Il s'est vu prescrire 30 jours d'interruption totale de travail (ITT). Un policier a également été légèrement blessé "au visage".

Plusieurs dizaines de jeunes face aux forces de l'ordre

Les forces de l'ordre et plusieurs dizaines de jeunes se sont faits face pendant plusieurs heures. D'après les premiers éléments dont il disposait jeudi après-midi, le parquet évoque la présence d'une cinquantaine de jeunes autour de la dalle Kennedy. Les policiers ont essuyé des jets de projectiles et se sont dispersés. Se sentant en danger l'un d'eux a tiré avec son lanceur de balles de défense. Sur place, les jeunes reconnaissent facilement qu'ils ont joué au "jeu du chat et de la souris" entre les immeubles, mais pour eux le tir était injustifié. 

Deux enquêtes ouvertes jeudi

Le parquet de Rennes a ouvert deux enquêtes jeudi. La première doit permettre de "faire la lumière sur les violences commises contre les policiers". Elle est menée par la sûreté départementale. La seconde enquête est confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) et s'intéresse aux circonstances dans lesquels le jeune a été blessé.

L'adolescent devait être entendu jeudi après-midi, à la fois comme auteur des caillassages et victime du tir. Sa famille a également décidé de porter plainte. 

Des incendies dans plusieurs quartiers de la ville

Par ailleurs, 13 voitures et une vingtaine de poubelles ont été incendiées dans les quartiers rennais de Villejean et du Blosne, ainsi qu'à Saint-Jacques-de-la-Lande. Les pompiers ont reçu des projectiles lors d'une intervention, mais il n'y a pas eu de blessé. Sur France Bleu, Jean-Luc Chenut, président du département d'Ille-et-Vilaine et président du Service départemental d'incendie et de secours, condamne "avec la plus grande fermeté les jets de pierres et de projectiles à l’encontre des sapeurs-pompiers".