Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nuit d'Halloween à Toulouse : voitures et poubelles incendiées, stations de métro fermées

mercredi 1 novembre 2017 à 15:09 Par Jean-Marc Perez et Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

La nuit d'Halloween a été mouvementée à Toulouse où pompiers et policiers ont dû intervenir pour une vingtaine de faits de violences urbaines. Des poubelles et des voitures ont été incendiées dans des quartiers sensibles et des stations de métro fermées.

voiture incendiée à Toulouse ( archives)
voiture incendiée à Toulouse ( archives) © Radio France - Jean-Marc Perez

Toulouse, France

La police a dénombré 25 faits de violences urbaines à l'occasion de la soirée et de la nuit d'Halloween à Toulouse. Les pompiers ont dû intervenir sous protection policière pour des feux de poubelles et une quinzaine de voitures incendiées dans les quartiers du Mirail, de Bagatelle et d'Empalot.

Des policiers légèrement blessés par des jets de pierre

Tisséo a dû fermer plusieurs heures la station d'Empalot sur la ligne B du métro. Ce mercredi matin c'est la ligne A qui a été à son tour interrompue partiellement pendant près d'une heure à la suite d'une rixe de sortie de boîte de nuit à la station Balma-Gramont au terminus de la ligne.

Lors des interventions des policiers ont été légèrement atteints par des jets de pierres ou de divers projectiles dénonce le syndicat UNITE SGP Police Midi Pyrénées : "Tout au long de la nuit il a été nécessaire de sécuriser les interventions des pompiers. Unité SGP dénonce une nouvelle fois le triste constat d’une situation d’impuissance face aux violences urbaines".