Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nuit du Nouvel An : 804 voitures incendiés, 14,5% de moins que l'an dernier

vendredi 1 janvier 2016 à 20:27 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 804 véhicules ont été incendiés en France, lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. C'est 14,5% de moins qu'au passage à 2015. En revanche, il y a eu deux fois plus d'interpellations que l'an dernier.

804 voitures ont été incendiées pendant la nuit du Nouvel An (illustration)
804 voitures ont été incendiées pendant la nuit du Nouvel An (illustration) © Maxppp

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, 804 voitures ont été brûlées, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ce vendredi soir. C'est moins que lors du passage à 2015 où 940 véhicules avaient été brûlés. Soit une baisse de 14,5%.

"Ces résultats confirment la grande efficacité du travail des forces de sécurité"
— Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur

Le nombre d'arrestations, en revanche, a été deux fois plus important qu'il y a un an. En tout 622 personnes ont été interpellées, selon le communiqué du ministre. Et 368 d'entre elles ont été placées en garde à vue, un chiffre en hausse de 46,6%.

100.000 policiers et gendarmes mobilisés

Les forces de l'ordre avaient été mobilisées non contre "une menace précise" mais contre "une menace générale sur l'ensemble des capitales européennes avec des messages de Daech qui sont envoyés". 

A Paris et dans ses alentours, 11.000 policiers, gendarmes et pompiers avaient été mobilisés (contre 9.000 en 2014) et les festivités du passage au Nouvel An avaient été réduites. Sur l'ensemble du territoire, plus de 100.000 gendarmes et policiers étaient en service.