Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Cyr-sur-Loire : le maire indigné par l'occupation illégale du centre de loisirs par les gens du voyage

-
Par , , France Bleu Touraine

L'accueil des enfants au centre de loisirs du Moulin Neuf de Saint-Cyr-sur-Loire sera impossible ce mercredi 28 avril. Le site est occupé illégalement par un campement de gens du voyage. Le maire Phillipe Briand se dit exaspéré.

Au total, 56 caravanes et 85 véhicules se sont installés dans l'enceinte du centre de loisirs de Mettray.
Au total, 56 caravanes et 85 véhicules se sont installés dans l'enceinte du centre de loisirs de Mettray. - Mairie de Saint-Cyr-sur-Loire

Le maire de Saint-Cyr-sur-Loire, Philippe Briand, s'indigne de l'occupation illégale du centre de loisirs du Moulin Neuf à Mettray par des gens du voyage. Car l’accueil des 200 enfants est impossible ce mercredi 28 avril. Ils seront hébergés, à la place, à l'école Engerand.

Les gens du voyage sont rentrés dans le centre, propriété de la ville de Saint-Cyr-sur-Loire mais situé à Mettray, dimanche dernier en forçant un portail. Au total, 56 caravanes et 85 véhicules se sont installés. Les services de l’État ont été immédiatement alertés de cette occupation illégale, "qui est une violation avérée de la propriété privée", commente la ville de Saint-Cyr-sur-Loire. 

Les gens du voyage promettent de partir d'ici la fin de semaine

Phillipe Briand assure avoir alerté les services de l’État de cette occupation illégale. Et il tient à exprimer son "exaspération" face à cette situation. "La préfecture nous a dit qu'elle ne peut pas intervenir. Mais moi, je ne comprends pas pourquoi on n'est pas capable d'enlever des gens, qui ont défoncé le portail, violé les lois de la priorité privée en s'installant comme si c'était chez eux ! Franchement, il ne faut pas s'étonner d'une montée de l'intolérance de la part de nos concitoyens, car nous-mêmes, nous finissons par être intolérants."

Contactée par France Bleu Touraine, la préfecture d'Indre-et-Loire dit n'avoir été mise au courant de la situation que lundi soir, et qu'en période de confinement, elle ne peut pas déloger les caravanes. Les gens du voyage se sont engagés auprès de la police à quitter le centre de loisirs de Mettray d'ici la fin de semaine. 

Dans l'optique où les familles ne tiendraient pas parole, la préfecture prépare d'ores et déjà un arrêté pour le lundi 3 mai avec le recours à la force publique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess