Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Octogénaires ligotés dans leur bureau de tabac : deux braqueurs jugés devant les assises de la Creuse

-
Par , , France Bleu Creuse

Un couple est jugé à partir de mercredi devant la cour d'assises de la Creuse. Elle est accusée de complicité ; lui de vol avec arme et séquestration. Avec un troisième compère jamais retrouvé, ils ont braqué un couple âgé de buralistes à Peyrat-la-Nonière en 2018.

Le verdict de la Cour d'Assises de la Creuse est attendu ce vendredi
Le verdict de la Cour d'Assises de la Creuse est attendu ce vendredi © Radio France - Valérie Mosnier

La cour d'assises de la Creuse juge à partir de mercredi 27 janvier un homme et une femme pour le braquage d'un bureau de tabac à Peyrat-la-Nonière en 2018. L'homme est accusé de vol avec arme et séquestration ; la femme de complicité. Ils auraient dû être trois dans le box, mais l'un des agresseurs n'a jamais été retrouvé, ni dénoncé.

A l'évidence, il s'agit d'un Creusois, le seul en tout cas capable d’avoir repéré les lieux et planifié le braquage. Le jour J, la femme conduit la voiture. Les deux hommes, cagoulés, pénètrent par la porte arrière de la maison du couple de buralistes.

Les victimes ligotées

Les victimes avaient 79 et 83 ans à l'époque. Michel et Marie-Bernadette, gérants du bureau de tabac, se souviennent comme si c'était hier de cette fameuse soirée du 26 mai 2018 : "On était dans la cuisine, la porte était grande ouverte, un grand gaillard masqué arrive, pistolet au poing. Ça fait un drôle d'effet !" Les deux agresseurs les ligotent.

Je me suis dit qu'on allait passer à la casserole

Marie-Bernadette est tétanisée : "Ils nous ont dit : "Ne bougez pas !" Je me suis dit qu'on allait passer à la casserole ce jour-là." Les braqueurs repartent avec un tas de cartouches de cigarettes, des jeux à gratter, quelques dizaines d’euros piqués dans la caisse et plusieurs milliers d’euros récupérés dans le bureau du couple.

Un troisième agresseur jamais identifié

Après le braquage, la santé de Michel décline : "Tout l'été, je ne me sentais pas bien. J'ai fait un AVC au mois de janvier juste après, je ne sais pas si ça a un lien mais ça a pu jouer." Le couple a fini par fermer le bureau de tabac. C'est la fin d'une longue histoire familiale puisque le commerce avait été ouvert plus de quatre-vingts ans auparavant par le grand-père de Marie-Bernadette.

Quelques semaines plus tard, l’un des deux braqueurs et sa complice sont interpellés à Limoges. Ils sont identifiés grâce à un témoin qui, le jour du braquage, a vu la voiture arrêtée près du bureau de tabac. L'histoire semble se répéter puisque l’homme a déjà purgé plusieurs années de prison pour d’autres braquages. En 2007, à Marseille, avec un complice, il pénètre chez un homme âgé pour "lui piquer son fric", le ligote et le frappe. Il est alors condamné à douze ans de réclusion criminelle.

L'accusé jugé cette semaine en Creuse n'a jamais voulu donner le nom du deuxième homme présent lors du braquage de Peyrat-la-Nonière. Son avocat Me Jean-Christophe Romand craint que la justice lui fasse payer son silence. Le verdict est attendu vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess