Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Olmeto : intoxication suspecte à l’école élémentaire

lundi 11 juin 2018 à 22:01 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

Une dizaine d’élèves de l’école élémentaire d’Olmeto pris en charge par les pompiers et le Samu. Les enfants âgés de 3 à 6 ans ont été victimes de maux de tête, de nausées et de vomissements. L’origine du mal reste indéterminée.

Intoxication suspecte à l'école élémentaire d'Olmeto
Intoxication suspecte à l'école élémentaire d'Olmeto © Maxppp -

Olmeto, France

Quel mal a touché les enfants de l'école d'Olmeto ce lundi ? Une dizaine d'élèves de l'école élémentaire a été victime de nausées, de maux de tête et de vomissements. Une situation qui a nécessité l'intervention des pompiers et du Samu. Mais on ne connait pas l'origine de ces indispositions.

Une véritable énigme !

Les premières suspicions ont porté sur le CO2, la nourriture. Mais les analyses pratiquées dans le courant de la journée se sont révélées négatives. Pas de contamination, pas d’intoxication alimentaire indique sur sa page Facebook la municipalité d’Olmeto.
L’origine du mal n’ayant été décelée, l’école élémentaire fermée lundi après-midi suite à l’incident, le restera ce mardi 12 juin encore. Une école où l’ARS et les techniciens de l’eau procèderont à de nouvelles analyses.
Les enfants incommodés, âgés de 3 à 6 ans, ont été traités sur place par les pompiers du Rizzanese et le SAMU. Aucun élève n’a nécessité une évacuation vers l’hôpital. Tous les enfants ont pu réintégrer leur domicile, non sans faire l’objet d’une surveillance particulière.