Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Oloron : une agression en pleine rue avec une carabine

-
Par , France Bleu Béarn

Deux jeunes ont été mis en examen en fin de semaine dernière pour une agression avec arme particulièrement violente à Oloron le 30 avril dernier. L'agressé a reçu plusieurs coups de crosse de carabine.

Gendarmerie - Image d'illustration
Gendarmerie - Image d'illustration © Radio France

Deux jeunes ont été interpellés en fin de semaine dernière. Ils sont soupçonnés d’être les auteurs d’une agression avec arme, particulièrement violente, dans les rues d’Oloron-Sainte-Marie. Ils ont été interpellés le mercredi 18 mai. Un jeune d’une vingtaine d’années a été agressé à la sortie de son travail. Il était entre 5 et 6 heures du matin le 30 avril. Il venait de terminer la nuit chez Lindt. Les faits sont particulièrement violents.

Coups de crosse au visage

Ils lui ont d’abord dit de baisser la tête, pour qu'il ne distingue pas leurs visages, à moitié dissimulés sous des capuches, sous la menace de cette carabine, donc. La carabine n’a pas seulement servi à la menace puisque le jeune a reçu plusieurs coups de crosse au visage. Tout cela, pour un butin de misère : des écouteurs et du tabac.

C’est cette carabine qui a permis de retrouver les auteurs présumés. Une carabine a été signalée volée avec des munitions quelques jours auparavant. Et l'un des deux auteurs s’est filmé en train de tirer avec cette arme. La vidéo a circulé, et des renseignements sont donc parvenus aux gendarmes d’Oloron, jusqu’à ce qu’ils puissent identifier ces deux jeunes. Le premier a 18 ans et quelques jours, mais déjà un lourd passé judiciaire. Il ne reconnaît pas les faits. Il a été écroué. L’autre est mineur ; 17 ans et plusieurs mois. C’est ce qui lui vaut d’avoir été laissé en liberté, sous contrôle judiciaire. Lui a reconnu les faits. Les deux jeunes sont mis en examen pour vol et vol avec arme. La juge d’instruction poursuit l’enquête.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu