Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

OM : José Anigo mis en examen

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu
Marseille, France

L'ancien directeur sportif de l’Olympique de Marseille, José Anigo, est mis en examen pour « complicité d’abus de biens sociaux » dans l’enquête sur les transferts douteux du club marseillais.

José Anigo, ex entraîneur de l'OM
José Anigo, ex entraîneur de l'OM © Maxppp -

Ce n'est pas le premier ancien dirigeant de l'OM à avoir affaire à la Justice dans le cadre de l'enquête sur les transferts douteux du club. mais à son tour, José Anigo a donc été mis en examen ce mardi pour « complicité d’abus de biens sociaux » . C'est son avocat, Maître Emmanuel Molina, qui l'a annoncé.

« Cette mesure technique ne présume de rien si ce n’est de son innocence qu’il convient de respecter, » son avocat, Maître Emmanuel Molina

Parmi les autres anciens dirigeants du club marseillais  mis en examen dans cette affaire, figurent notamment  Jean-Claude Dassier (président du club de 2009 à 2011) et  Antoine Veyrat (directeur général de 2008 à 2011). Quant à l’actuel président du club, Vincent Labrune, il a pour sa part été placé sous le statut de témoin assisté ; aucune charge n’est retenue contre lui.

José Anigo « réitère avec force avoir servi l’OM et son actionnaire avec la plus totale probité ». Maître Emmanuel Molina

Au mois de mai dernier, c'est un agent de joueurs qui a été mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux en bande organisée » dans la même affaire : Jean-Luc Barresi.

Au total, près de 65 millions d’euros auraient été détournés entre 2009 et 2012.

A l'origine, une enquête sur une affaire sur le milieu des boîtes de nuit à Aix-en-Provence. Une information judiciaire a été ouverte il y a déjà plusieurs années,  en juillet 2011 pour « extorsion de fonds, blanchiment et association de malfaiteurs ».

Les soupçons portent sur des opérations surévaluées lors de 18 transferts (Lucho Gonzalez, Mbia, S.Diawara, F. Abriel, M. Niang, Azpilicueta, Rool, Morientes,  Kaboré, Rémy, Gignac, Cheyrou, Ben Arfa, G. Heinze, M. Amalfitano, J. Morel, Hilton) au bénéfice d’agents ou d’intermédiaires officieux et au préjudice de l’actionnaire du club.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess