Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Onze jeunes hommes jugés aux assises pour un viol collectif à Noisy-le-Sec

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Onze jeunes sont jugés à partir de ce mardi 7 mai devant la Cour d'assises des mineurs de Bobigny. Ils sont soupçonnés d'avoir violé plusieurs jeunes filles en 2016 à Noisy-le-Sec.

Tribunal de grande instance de Bobigny
Tribunal de grande instance de Bobigny © Radio France - Rémi Brancato

Noisy-le-Sec, France

C'est un procès qui va durer plusieurs jours. Tout a commencé en septembre 2016 lorsqu'une fille est violée dans une cave de Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis. L'enquête va permettre de retrouver d'autres victimes.

Violée dans une cave

Le 15 septembre 2016, cette adolescente qui vient de rendre visite à un ami à Noisy-le-Sec, patiente seule à un arrêt de bus. Un groupe de jeunes garçons la surprend et lui arrache son téléphone portable. Si elle veut le récupérer, elle doit les suivre, selon eux. On ne sait pas pourquoi, mais la fille accepte.

Elle est alors entraînée dans la cave d'un immeuble où chaque jeune la viole à tour de rôle, certains invitent même des amis par téléphone à les rejoindre. Les suspects alors âgés de 16 à 18 ans, partent ensuite jouer au football, alors que la jeune fille est retrouvée en état de choc dans la rue.

Trois autres victimes

Les premières interpellations ont eu lieu le jour même au stade, les autre suivront au fil de l'enquête. Celle-ci permet aux policiers de découvrir trois autres jeunes filles qui auraient abusées par un ou plusieurs garçons de la même bande pendant la même année. Dans son audition, l'une d'entre elles, d'écrit le même scénario : un viol, plusieurs hommes, dans la même cave.

Verdict le 24 mai 

Ces trois victimes présumées sont aussi parties civiles dans ce procès qui doit durer jusqu'au 24 mai. Il se tient à huis-clos puisque les victimes et la plupart des accusés étaient mineurs au moment des faits. Ces derniers risquent entre 20 ans (pour les majeurs) et 10 ans (pour les mineurs à l'époque) de réclusion. 

Choix de la station

France Bleu