Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Onze mois après le début de la mobilisation, les gilets jaunes de Gournay sont toujours là

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les gilets jaunes gournaisiens se réunissent tous les soirs dans la cour d'une maison, chez un particulier. Un lieu d'échanges et de convivialité.

Les gilets jaunes gournaisiens se retrouvent chaque soir à leur QG
Les gilets jaunes gournaisiens se retrouvent chaque soir à leur QG © Radio France - Rudy Pupin

Gournay-en-Bray, France

Avec leurs banderoles et leurs slogans, ils ne passent pas inaperçus à l'entrée de Gournay-en-Bray. Les gilets jaunes ont investi la cour d'une maison près de la route nationale 31 depuis huit mois. Un particulier leur ouvre ses portes tous les soirs afin qu'ils puissent se retrouver tous ensemble mais aussi montrer aux automobilistes qu'ils sont toujours présents. "On essaye de voir si l'on a encore du soutien" sourit Marie-Christine, mégaphone en main. 

Des klaxons et plus parfois 

Au bord de la route, les gilets jaunes font signe aux conducteurs, parfois réceptifs. Il n'est pas rare en effet d'entendre des klaxons et parfois des vrombissements de moteurs ! "Contrairement à ce que le gouvernement veut nous faire croire, le mouvement n'est pas éteint. Beaucoup ont encore leur gilet fluorescent sur leur pare-brise", insiste Marie-Christine. 

Une vingtaine de gilets jaunes ont investi une maison au bord de la RN31 - Radio France
Une vingtaine de gilets jaunes ont investi une maison au bord de la RN31 © Radio France - Rudy Pupin

Ce jour-là, ils reçoivent même de la visite. Venus de limoges, deux auto-stoppeurs ont fait une halte à leur QJ. Ces jeunes ne sont pas gilets jaunes mais saluent leur engagement : "cela fait plaisir de voir des gens qui croient à ce qu'ils font et puis ils sont accueillants, ils nous ont offert un jus de fruits !", explique Simon. 

Amitiés et convivialité 

Chaque jour, ils sont une vingtaine à se retrouver. Un barnum, avec table, chaises, machine à café et réfrigérateur, a été installé dans la cour de Laurent : "le premier qui arrive ouvre la porte et le soir c'est moi qui referme". Un espace convivial qui leur permet de se voir et d'échanger.

"Au-delà du mouvement revendicatif, il y a un côté humain très important. Cela nous a permis de faire pas mal de nouvelles rencontres", souligne Renald qui participe au mouvement depuis ses débuts.

Des amitiés se sont créées depuis le 17 novembre 2018 - Radio France
Des amitiés se sont créées depuis le 17 novembre 2018 © Radio France - Rudy Pupin

Annie a le sentiment avec son mari de faire partie d'une grande aventure humaine : "on s'est fait des amis. Il y a quelques mois on ne se connaissait pas et maintenant on va manger chez eux, on va manifester ensemble, nous sommes vraiment soudés. C'est quelque chose qu'on reverra jamais". Les gilets jaunes l'assurent, leur porte n'est pas fermée. 

Choix de la station

France Bleu