Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Opération anti drogue, la police de Limoges veut ramener la tranquillité dans le quartier de Beaubreuil

vendredi 9 mars 2018 à 19:57 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

A la suite du gros déploiement de police mené dans le quartier de Beaubreuil à Limoges le 6 mars dernier avec le soutien du RAID de Bordeaux plusieurs mineurs ont été mis en cause dans ce trafic. 2 kilos de résine de cannabis et plusieurs dizaines de "poches de cocaïne"ont été saisis.

C'est en plein après midi mardi dernier que l'opération anti drogue a été menée à Beaubreuil
C'est en plein après midi mardi dernier que l'opération anti drogue a été menée à Beaubreuil - © Police Sûreté départementale Limoges

Limoges, France

La sûreté départementale de la Haute vienne avait déployé une cinquantaine de policiers en plein après-midi ce dernier mardi 6 mars pour mener cette opération qui fait suite au démantèlement mené dans le quartier de Beaubreuil en novembre dernier.

Le trafic s'était déplacé dans un immeuble voisin de la rue Fabre d'églantine.  Un trafic repris par une nouvelle équipe avec principalement des mineurs 

Sur le nombre d'interpellations le parquet ne préfère pas communiquer car l'affaire est encore en cours d'instruction,  mais le fait d'agir en pleine journée avec 50 policiers la brigade des stups , le soutien du RAID de Bordeaux n'est pas un hasard explique le substitut du procureur de Limoges Xavier Pasturel : _"Nous voulons montrez aux habitants du quartier que nous sommes là pour eux, pour les protéger"_et il estime inadmissible de voir des jeunes trafiquants cagoulés faire peur aux habitants à l'entrée des immeubles"

Outre la quantité importante de cocaïne et de résine de cannabis, une arme à feu a été saisie ainsi que 1500 euros d'argent liquide.