Faits divers – Justice

Opération anti-terroriste à la gare Saint-Charles

Par Laurent Grolée, France Bleu Provence mardi 15 septembre 2015 à 17:05

Des policiers devant la gare
Des policiers devant la gare © Radio France - Laurent Grolée

Depuis la tentative d'attentat contre le Thalys le 21 août dernier, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a exigé des opérations de sécurisation dans les gares françaises. Ce mardi, une opération anti-terroriste à la gare Saint-Charles à Marseille.

Une opération de contrôles anti-terroriste menée ce mardi après-midi. Une cinquantaine de policiers de nombreux services , associés aux douanes et à la sureté ferroviaire pour une opération "coup de poing" en gare Saint-Charles.

Un chien "explo" à la recherche d'explosifs, en action - Radio France
Un chien "explo" à la recherche d'explosifs, en action © Radio France - Grolee Laurent

Armes et explosifs sont dans le viseurs des forces de l'ordre et des chiens qui reniflent les bagages des passagers, à l'accès comme à la sortie des trains.

Reportage en gare St Charles

Depuis le 21 août et le carnage évité dans un Thalys "Amsterdam-Paris", la France tente de sécuriser ses gares.

"Le but c'est d'être présent, d'être visible, de montrer qu'à chaque instant, il peut y avoir des contrôles", Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône.

Laurent Nunez prefet de police des bouches du rhône

Avec cinq millions de passagers dans 15 000 trains chaque jour, la tache est immense. 

Vigipirate a fêté ses 20 ans

Ce dispositif, qui se voulait éphémère, a fêté ses 20 ans le 7 septembre dernier.

Une patrouille vigipirate gare St Charles  - Radio France
Une patrouille vigipirate gare St Charles © Radio France - Grolee Laurent

Il a été mis en place en 1995, après une série d'explosions de bonbonnes de gaz chargée de clous. Vigipirate est composé de 30 000 gendarmes et policiers ainsi que 7 000 militaires chargés de la surveillance des gares et aéroports, mais aussi des lieux de culte.

Vigipirate a été simplifié : il existe désormais deux niveaux de vigilance et un niveau d'alerte attentat. Actuellement, l'alerte attentat est de rigueur en Île-de-France et dans les Alpes-Maritimes. Vigilance renforcée dans le reste du pays dont les Bouches-du-Rhône et le Var.