Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Opération antiterroriste dans le Finistère : ce que l'on sait des suspects

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Des hommes âgés de 16 à 38 ans et interpellés dans plusieurs endroits du Finistère, notamment à Brest. Les profils des interpellés dans le cadre d'un coup de filet antiterroriste lundi matin se précise.

Deux des sept hommes ont été interpellés dans cette barre d'immeuble à Pontanézen
Deux des sept hommes ont été interpellés dans cette barre d'immeuble à Pontanézen © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

Ils sont en garde à vue depuis lundi matin. Les sept hommes interpellés dans le Finistère, soupçonnés d'avoir préparé un attentat et projeté de se rendre en Syrie, doivent maintenant s'expliquer face aux enquêteurs de la DGSI. Si on ignore toujours quelles étaient leurs cibles et l'état d'avancement de leur projet, on y voit en revanche plus clair sur leurs parcours.

Wahid B., connu pour apologie du terrorisme

Wahid B., un des sept interpellés, a été arrêté à son domicile dans le quartier Pontanézen lundi matin. Pour ses voisins, c'est l'incompréhension. "J'ai été choquée quand j'ai appris que c'était lui, il est gentil et respectueux avec tout le monde", lâche une habitante. "Je le vois mal commettre un attentat, ce n'est pas lui", assure Jamal qui dit avoir grandi avec lui ici. 

Le trentenaire, dont la boucherie halal a été perquisitionnée lundi matin, a pourtant déjà fait parler de lui. En 2014, il est contrôlé à la frontière bulgare avec son épouse, décrite comme radicalisée selon l'AFP, et leurs deux filles : l'itinéraire correspond à celui d'un départ pour la Syrie. Aux enquêteurs, il assure alors vouloir se rendre en Turquie. Aujourd'hui, une de ses connaissances affirme qu'il "est parti pour aider un ami en Syrie, pour l'aider à sortir d'une situation difficile". Wahid B. était rentré en France dans la foulée mais avait été assigné à résidence en mai 2016 d'après l'AFP.

Entre temps, au lendemain des attentats de novembre 2015, Wahid B. refait parler de lui : il est arrêté pour avoir mimé une rafale de kalachnikov envers une patrouille de police. Il est condamné en 2018 à trois ans de prison avec sursis pour apologie du terrorisme. 

Un lycéen parmi les interpellés

À deux pas de la boucherie halal tenue par Wahid B., rue Jean Jaurès, une autre a été perquisitionnée ce lundi matin avant de rouvrir mardi en début d'après-midi. Selon nos informations, le fils du gérant aurait aussi été arrêté à Pontanézen. Il s'agit d'un adolescent de 16 ans scolarisé à Brest. 

Un profil qui détonne au milieu d'un groupe de suspects âgés de 28 à 38 ans. Contactés, certains proches précisent ne pas comprendre comment il peut être impliqué. Parmi les cinq autres suspects, l'un d'eux a aussi été arrêté dans le quartier Lambézellec à Brest selon nos informations.

Une arrestation à Loc-Eguiner 

Certains des suspects ont été interpellés en dehors de Brest. C'est le cas d'un homme de 32 ans que les forces de l'ordre sont venues chercher à Loc-Eguiner, près de Landivisiau. Il louait un logement dans le bourg de 400 habitants depuis quelques mois. "Le fait que ce soit un locataire de passage est plus rassurant", souffle une commerçante.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu