Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Opération antiterroriste : dix personnes interpellées en PACA, en Ile-de-France et en Suisse

mardi 7 novembre 2017 à 10:51 - Mis à jour le mardi 7 novembre 2017 à 17:50 Par Viviane Le Guen et Isabelle Lassalle, France Bleu Paris, France Bleu Azur, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu

Dix personnes ont été interpellées ce mardi matin à Menton (Alpes-Maritimes), Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), dans le Val-de-Marne, en Seine-Saint-Denis et en Suisse dans le cadre d'une opération antiterroriste.

Plusieurs personnes interpellées en PACA, en Ile-de-France et en Suisse lors d'une opération antiterroriste.
Plusieurs personnes interpellées en PACA, en Ile-de-France et en Suisse lors d'une opération antiterroriste. © AFP - Rémy Gabalda

Dix personnes, âgées de 18 ans à 65 ans, ont été interpellées ce mardi matin lors d'une opération antiterroriste à Menton (Alpes-Maritimes), Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), dans le Val-de-Marne, en Seine-Saint-Denis et en Suisse. D'après les informations du service police-justice de franceinfo, cinq de ces interpellations ont été menées dans les Alpes-Maritimes.

Des projets d'attentats évoqués sur les réseaux sociaux

Cette opération concerne des projets d'attentats évoqués sur la messagerie cryptée Telegram, souvent utilisée par les djihadistes. L'enquête a été ouverte en juillet pour "association de malfaiteurs criminelle et provocation directe à la commission d'un acte de terrorisme par un moyen de communication public en ligne".

Les investigations ont permis d'identifier un Suisse de 27 ans - arrêté en France - qui avait une "activité particulièrement soutenue" sur la messagerie chiffrée Telegram. Elles ont aussi mis en évidence qu'il était en "contact avec des individus demeurant en France avec qui il évoquait notamment des projets d'actions violentes aux contours mal définis à ce stade".

Lien avec un jeune Français arrêté en juin

L'homme était aussi en contact, sur les réseaux sociaux, avec un adolescent de 13 ans, soupçonné de préparer une attaque djihadiste au couteau. Ce jeune avait été arrêté en région parisienne la veille de la fête de la musique et il avait été mis en examen par un juge antiterroriste puis écroué.

Originaire de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), l’adolescent "était sur le point de passer à l'acte", a indiqué l'une des sources. "Une photo de lui avait été trouvée sur les réseaux sociaux, tenant une feuille proclamant son allégeance" au groupe Etat Islamique (EI).

Aucun fiché S

Les dix personnes interpellées sont connues des services spécialisés pour des soupçons de radicalisation. Mais aucune d'entre elles ne fait l'objet d'une fiche S. Dans un communiqué publié ce mardi après-midi, le ministère public de la Confédération helvétique (MPC) a précisé que la personne arrêtée en Suisse est une ressortissante colombienne âgée de 23 ans. Elle a été placée en détention provisoire.

Les opérations sont menées par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) selon des sources policières.