Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

EN IMAGES - Opération brossage des rails dans le Poitou cet automne

lundi 20 novembre 2017 à 10:56 Par Margot Delpierre, France Bleu Poitou

Une draisine dotée de petites lames d'acier permet de brosser les rails chaque automne et d'enlever les feuilles qui perturbent la circulation des trains. Reportage à bord de France Bleu Poitou.

La draisine brosse les rails en passant sur les voies
La draisine brosse les rails en passant sur les voies © Radio France - Margot Delpierre

Poitiers, France

Pour brosser les rails, il faut utiliser la draisine, un engin moteur constitué d'une cabine et d'une passerelle et qui sert d'habitude à transporter du personnel ou du matériel. C'est un petit détail, quelques centimètres seulement de métal, qui permet d'enlever les feuilles : des lames en acier qui nettoient grâce à la friction, une fois la draisine en marche. Chaque semaine, la draisine parcourt environ 800 kilomètres en Poitou-Charentes.

Ces lames en acier sont changées chaque semaine - Radio France
Ces lames en acier sont changées chaque semaine © Radio France - Margot Delpierre

Pourquoi est-ce important de nettoyer les rails régulièrement ?

Parce que sinon les feuilles s'accumulent et cela crée une fine couche de gras. Quand un train circule dessus, la distance de freinage est rallongée, un peu comme lorsqu'on est au volant de sa voiture et qu'on fait de l'aquaplanning. Cela peut provoquer un accident si un autre train arrive derrière : c'est ce qu'on appelle un rattrapage. Et puis à force de patiner, les roues du train chauffent les rails, les déforment et fabriquent des sortes de nids de poule.

La campagne de brossage dure dix semaines. Pour éviter aux voyageurs de gros retards comme l'année dernière, les passages sont multipliés par trois. Les lames en acier sont changées toutes les semaines. Coût de l'opération ? Au moins 150.000 euros en Poitou-Charentes, sans compter le remplacement hebdomadaire des lames.

Vue de la cabine du conducteur de la draisine. Il est assis perpendiculaire à la voie. - Radio France
Vue de la cabine du conducteur de la draisine. Il est assis perpendiculaire à la voie. © Radio France - Margot Delpierre

Certaines zones accumulent plus de végétation que d'autres

La ligne Poitiers - Le Dorat est par exemple très surveillée. "Le brossage est impératif. Si nous n'avons pas brossé, nous avons 24 heures pour intervenir. C'est ce qu'on appelle une ligne sévérisée", explique Jacky Gourraud, assistant production à la SNCF, chargé des engins et des conducteurs.

"On nettoie le rail là où il y a pu avoir de la pollution, résume Jacky Gourraud. Ça peut être des feuilles, ça peut être des fois le sel lié aux embruns marins, ça peut être à côté d'usines les poussières qui se sont déposées" et qui créent une pellicule sur le rail. Ces opérations devraient permettre de limiter les perturbations de circulations - les retards, voire les suppressions - liées au dépôt de feuilles. Un retour d'expérience national sera dévoilé en janvier pour tenter de mesurer l'efficacité de l'opération.