Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'opération de police Cours Berriat à Grenoble est terminée

jeudi 13 septembre 2018 à 10:20 Par Laurent Gallien, France Bleu Isère

Depuis ce matin un important dispositif était en place au bout du cours Berriat à Grenoble. Le raid a été appelé en renfort après qu'un homme se soit retranché chez lui. Il a finalement été arrêté sans incident à midi.

Le Cours Berriat est bouclé par des hommes en arme à hauteur du 150
Le Cours Berriat est bouclé par des hommes en arme à hauteur du 150 © Radio France - Gérard Fourgeaud

Grenoble, France

12h : L'intervention des forces de l'ordre est terminée. L'homme a été arrêté sans incident.

11h15 : Des précisions sur l'origine de l'intervention de police :  Ce matin, la voisine de l'homme actuellement retranché est entrée dans l'appartement. Elle y a vu le forcené, mais aussi une arme (visiblement un fusil mitrailleur), et des traces de sang. Elle a réussi a quitter les lieux, pour prévenir la police.

10h45 : Le raid est sur place depuis une demi-heure. Les policiers se sont installés au pied de l'immeuble. Un homme, potentiellement armé, s'est retranché chez lui ce matin alors que la police venait l'interpeller suite à une agression qui aurait eu lieu cette nuit.  

10h : Une opération de police à hauteur du 150 Cours Berriat à Grenoble paralyse ce matin la circulation des tramways A à Grenoble. Le Raid est attendu sur place. Il s'agit d'un homme qui s'est retranché chez lui alors que la police venait l'interpeller ce matin et qui est susceptible d'être armé.  Ce serait en lien avec une affaire traitée cette nuit par la police grenobloise.