Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - Opération de sécurisation dans le quartier des Cévennes à Alès

mardi 12 juin 2018 à 17:19 - Mis à jour le mardi 12 juin 2018 à 18:49 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère

Une trentaine de policiers nationaux et municipaux sur réquisition du parquet d'Alès ont investi ce mardi un immeuble du quartier des Cévennes. Un lieu de deal qui a été la semaine dernière le théâtre d'incidents entre jeunes et policiers. Pas de zone de non-droit, insiste la justice.

Police nationale et municipale en force aux Cévennes.
Police nationale et municipale en force aux Cévennes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Alès, France

Une opération de sécurisation ce mardi, dans le quartier des Cévennes à Alès. Une trentaine de policiers nationaux et municipaux mobilisés à l'endroit même où la semaine dernière, des fonctionnaires de la police nationale ont été pris à partie. Bilan : 57 jours d'arrêt de travail au total pour deux d'entre-eux et un véhicule de la BAC vandalisé. La réponse du parquet ne s'est pas faite attendre

La tour dite de la "pharmacie" sous bonne garde

Une tour de 13 étages, lieu de deal avec ses chouffeurs (guetteurs), ses talkies-walkies pour ne pas être géolocalisés, ses clients qui défilent. Et une vingtaine de familles qui vivent là. Quand on les interroge, elles répondent invariablement : "Je ne sais pas". Des jeunes qui s'en prennent à la police. Les Cévennes chasse gardée. 

Réponse du parquet : la police en masse, des chiens stup, trois heures d'intervention et personne qui n'entre ni ne sort, 10 perquisitions, un jeune placé en garde à vue, une voiture mise en fourrière devant laquelle un chien a marqué. Et tombées du ciel, ou plutôt jetées par les fenêtres alors que le police était dans l'immeuble, deux savonnettes de résine de cannabis de 200 grammes chacune. Le trafic cessera-t-il dans la cette tour dite de la "pharmacie" ? Comme le répète aussi cette maman : "Je ne sais pas".

"Le quartier des Cévennes, même si le deal y ressemble, n'est pas Marseille, loin de là."

Récit de Ludovic Labastrou.

La tour de la "pharmacie", au 23 quai de Grabieux dans le quartier de Cévennes, a été l'objet de toutes les attentions. Un lieu de deal où la semaine dernière, deux policiers alésiens ont été blessés après un contrôle. Le parquet a décidé de réagir fermement.

François Schneider, procureur d'Alès.

François Schneider, procureur d'Alès. - Radio France
François Schneider, procureur d'Alès. © Radio France - Ludovic Labastrou
La tour dite de la "pharmacie" à Alès sous bonne garde - Radio France
La tour dite de la "pharmacie" à Alès sous bonne garde © Radio France - Ludovic Labastrou
Le quartier des Cévennes placé sous haute surveillance. - Radio France
Le quartier des Cévennes placé sous haute surveillance. © Radio France - Ludovic Labastrou
Une voiture devant laquelle un chien stup a marqué. - Radio France
Une voiture devant laquelle un chien stup a marqué. © Radio France - Ludovic Labastrou