Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les lieux de culte sous haute surveillance dans l'agglomération clermontoise après l'attaque à Nice

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

Après l'attaque au couteau qui a fait trois morts à Nice ce jeudi matin, police et CRS ont patrouillé dans l'agglomération clermontoise devant les églises et cathédrale, sous le commandement du préfet du Puy-de-Dôme.

Police et CRS ont patrouillé notamment dans le centre-ville de Clermont-Ferrand
Police et CRS ont patrouillé notamment dans le centre-ville de Clermont-Ferrand © Radio France - Eric Le Bihan

Suite à  où trois personnes ont été assassinées, le plan Vigipirate a été rehaussé au niveau "urgence attentat" partout en France. Résultat, à partir ce vendredi et durant tout le week-end, policiers et gendarmes vont assurer des patrouilles autour des lieux de culte : églises, mosquées et synagogues. Objectif : prévenir d’éventuels actes terroristes.

Décision matérialisée dans les rues de Clermont, où police et CRS ont débuté des patrouilles ce vendredi en fin d'après midi dans l'agglomération, le centre-ville et en particulier devant la cathédrale. Sous le commandement du préfet du Puy-de-Dôme.

"Le gouvernement nous a donné les moyens de renforcer les effectifs de la police nationale, par la CRS 48 qui est basée dans le département. Ça fait partie des mesures, comme le passage du plan Vigipirate au niveau 'attentat', il y en a d'autres. Aujourd'hui, on a 45 hommes qui patrouillent, d'autres aussi en statique devant la cathédrale. On surveille les lieux de culte, mais c'est plus globalement tout le centre-ville. On était à Jaude toute à l'heure. C'est également pour rassurer les gens et faire de la prévention. De manière à marquer les esprits dans cette période difficile, où les forces de l'ordre doivent être sur le terrain", indique Philppe Chopin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess