Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Opération déminage inédite sur la plage des Grandes Dalles près de Fécamp

Une opération de déminage d'une ampleur inédite sera menée ce vendredi sur la plage des Grandes Dalles à Saint-Pierre-en-Port (Seine-Maritime). Un obus contenant encore une charge explosive doit être détruit. Un périmètre de sécurité de 1500 mètres sera mis en place dès 6 heures du matin.

Déminage par la sécurité civile (Illustration)
Déminage par la sécurité civile (Illustration) © Maxppp - Florent Moreau

"Retrouver des obus sur la côte normande c'est fréquent, mais des comme ça, non !". Emmanuel Favey, le maire de Saint-Pierre-en-Port a interrogé son prédécesseur et les habitants les plus anciens de sa commune et ils sont formels, c'est la première fois qu'une opération de déminage de cette taille va se tenir sur la commune.

Grandes marées et engin exceptionnel !

En fait, l'obus de la seconde guerre mondiale a été mis au jour à la faveur des grandes marées en février dernier. Avec le mouvement de la mer, des rochers se sont déplacés, le sable a bougé et l'engin est apparu. Il ne s'agit pas de n'importe quel obus explique le maire Emmanuel Favey : " il est imposant, 150 kilos, 80 cm de long et 27 de diamètre. Mais surtout la tête est toujours active avec environ 35 kilos d'explosif à l'intérieur", ce qui nécessite évidemment une opération de déminage particulièrement minutieuse ce vendredi.

Un QG posté à la mairie

La charge de l'obus et la position dans laquelle il a été découvert ( à 1 mètre 50 de profondeur) rendent ce déminage délicat. C'est d'ailleurs pour cette raison que les professionnels ne sont pas intervenus avant. Dès 6 heures du matin, des gendarmes mobiles vont surveiller les barrages filtrants autour du périmètre de sécurité, une navette sillonnera la côte pour éviter que des embarcations s'approchent, et un hélico va survoler le secteur. Tout devrait être terminé pour 17 heures.

Une opération jamais vue à Saint-Pierre-en-Port selon le maire Emmanuel Favey

Choix de la station

À venir dansDanssecondess