Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Explosifs découverts à Épinal : trois personnes en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Trois suspects sont en garde à vue ce vendredi, au lendemain de l'opération du Raid à Épinal. Des engins explosifs ont été découverts dans un immeuble du centre-ville. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire.

La garde à vue des trois suspects interpellés ce jeudi à Épinal peut durer jusqu'à 96 heures
La garde à vue des trois suspects interpellés ce jeudi à Épinal peut durer jusqu'à 96 heures © Maxppp - Philippe Briqueleur / Vosges Matin

Un troisième suspect est en garde à vue, après la découverte jeudi d'engins explosifs artisanaux dans un immeuble d’Épinal. Selon une source judiciaire, cette personne, née en 1991, a été interpellée ce jeudi, dans le cadre d'une enquête du parquet national antiterroriste pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ainsi que détention et fabrication d'engins explosifs."

Deux autres personnes sont également en garde à vue depuis jeudi : le principal suspect, âgé de 49 ans et fiché "S" pour radicalisation, ainsi que sa compagne. Leur garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures. 

Ce principal suspect était suivi depuis plusieurs années par les services antiterroristes pour sa proximité avec un groupuscule islamiste dissous en 2012. Présentant un handicap physique, cet homme était sorti de prison l'an dernier après avoir été incarcéré dans une affaire de stupéfiants. 

Explosifs en cours de fabrication

C’est dans l’une des caves de l’immeuble spinalien que des engins explosifs en cours de fabrication ont été trouvés. Les investigations se sont terminées tard ce jeudi soir. 

L'enquête est confiée à la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire, à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Strasbourg.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess