Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Opération "Sécurité mer" en rade de Marseille pour sensibiliser les plaisanciers

-
Par , France Bleu Provence

Une opération de prévention organisée sur tout le littoral des Bouches-du-Rhône, et plus particulièrement à Marseille pour informer et sensibiliser à la sécurité les plaisanciers et les pratiquants de loisirs nautiques.

le bateau des Affaires Maritimes (DDTM) lors de l'opération "Sécurité Mer"en rade de Marseille
le bateau des Affaires Maritimes (DDTM) lors de l'opération "Sécurité Mer"en rade de Marseille © Radio France - Corrine Blotin

Comme chaque été , la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) sous l’autorité du Préfet maritime organise des « Opérations sécurité mer » sur tout le littoral des Bouches-du-Rhône, conjointement avec la Gendarmerie maritime, la police nationale, les CRS , la Douane et le Parc National des Calanques. L'objectif est d’informer et de sensibiliser les plaisanciers à la sécurité en mer, aux réglementations et aux bonnes conduites à adopter entre usagers de la mer qui peuvent éviter la plupart des accidents, voire des drames.

La saison estivale 2019 placée sous le sigle PEA, "Préparation, Equipement et Alerte"

L'été, entre les navires de plaisance, paddles, kayaks, nageurs, plongeurs, pécheurs,  Jetskis, et autres engins à moteur, la cohabitation de tous ces usagers de la mer n'est pas toujours facile, notamment dans la bandes des 300 mètres le long des côtes, d'où la nécessité de rappeler certaines consignes, d'autant que ces pratiquants occasionnels ne sont pas tous de grands connaisseurs du milieu marin et des règles qui s'y appliquent. "Les plaisanciers, hormis quelques exceptions, sont des gens qui sortent en mer en général, 2 à 3 fois par an, pas plus" rappelle Emmanuelle Mafféo, chef du pôle maritime à la DDTM des Bouches-du-Rhône,  "l'objectif est de contrôler et de prévenir pour éviter que le centre de sauvetage en mer soit déclenché inutilement. D'ailleurs, rares sont ceux qui connaissent le numéro du Crossmed:  le 196, à connaitre par cœur! "

sur 74 contrôles  effectués, 27 infractions relevées

Et les exemples de négligences ne manquent pas: des bateaux de location dont les occupants ignorent où se trouvent les gilets de sauvetage ou encore l'extincteur, des plaisanciers qui envisagent de pratiquer la "bouée tractée" dans le cœur du Parc National des  Calanques , ce qui est formellement interdit, des défauts de permis bateau, ou de matériel de sécurité, ou encore des embarcations contrôlées à 25 noeuds pour une vitesse autorisée de 5 noeuds dans la bande des 300 mètres. En l'espace d'une journée, sur 74 contrôles  effectués, 27 infractions ont été relevées.

la carte du Parc National des Calanques et un guide de prévention, distribués aux plaisanciers - Radio France
la carte du Parc National des Calanques et un guide de prévention, distribués aux plaisanciers © Radio France - Corrine Blotin