Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Opposition au compteur Linky obligatoire : au tribunal, deux maires de Côte-d’Or défendent leurs arrêtés

lundi 2 juillet 2018 à 18:19 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

Les maires de deux villages côte-d'oriens, Urcy et Remilly-en-Montagne, comparaissaient ce lundi matin devant le tribunal administratif de Dijon. La préfecture demande l'annulation d'arrêtés municipaux qui entraveraient le déploiement des compteurs électriques communicants Linky.

Marc Chevillon, maire de Remilly-en-Montagne, et Christian Paris, maire d'Urcy, ont défendu leurs arrêtés devant le tribunal administratif de Dijon
Marc Chevillon, maire de Remilly-en-Montagne, et Christian Paris, maire d'Urcy, ont défendu leurs arrêtés devant le tribunal administratif de Dijon © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Fin 2020, Enedis a prévu que tous les foyers de Côte-d'Or soient équipés avec les nouveaux compteurs électriques communicants Linky. Mais des usagers font de la résistance et veulent conserver leur bon vieux compteur. Ils soupçonnent Linky de générer des ondes nocives pour les électro sensibles, de capter des données personnelles, de supprimer des emplois, et d'augmenter la facture des abonnés. En France, près de 700 communes auraient émis des arrêtés hostiles aux nouveaux compteurs. C’est ce que se voient reprocher les deux maires côte-d’oriens qui étaient assignés ce 2 juillet devant le tribunal administratif de Dijon.

A Urcy, 61% des foyers refusent le compteur Linky

Marc Chevillon, maire de Remilly-en-Montagne, commune de 148 habitants près de Sombernon, justifie son arrêté qui vise à obliger les salariés d'Enedis à passer en mairie avant d'aller changer des compteurs. Il se défend de vouloir interdire les compteurs Linky : « certaines communes ont produit des délibérations anti Linky, refusant l’installation. Je ne suis pas pour ça. Je pense que chaque personne peut décider en son nom propre si elle s’équipe ou pas de ce compteur Linky ».

Christian Paris s’offusque d’être à 74 ans traîné devant le tribunal administratif parce qu’il défend ses administrés. Il est maire d'Urcy, 153 habitants dans  les Hautes-Côtes de Gevrey-Chambertin. « 61% des foyers ont envoyé une lettre à Enedis en disant qu’ils ne voulaient pas des compteurs ».   Et comme certains sont très remontés, au risque de s’opposer physiquement aux ouvriers envoyés par Enedis, le maire a voulu préserver le maintien de l’ordre public : « mon arrêté vise à ce que, en cas de conflit entre un poseur et un particulier, on se réunisse en mairie, on discute, et on essaye de régler les problèmes à l’amiable ».

Les élus assignés au tribunal ont reçu le soutien du collectif Stop Linky - Radio France
Les élus assignés au tribunal ont reçu le soutien du collectif Stop Linky © Radio France - Jacky Page

Les maires ont-ils encore compétence dans ce domaine ?

Le rapporteur public quant à lui abonde dans le sens de la préfecture et demande l’annulation des arrêtés municipaux au motif que les maires n’ont plus compétence dans le domaine de l’électricité, puisqu'ils l’ont déléguée au Siceco, le syndicat intercommunal d’énergie de la Côte-d’Or. Argument battu en brèche par Roland Essayan, venu avec une vingtaine d’autres membres du collectif Stop Linky soutenir des élus qu’il trouve bien courageux : « quoi qu’on dise, les compteurs n’appartiennent pas à Enedis, ni aux particuliers, mais aux collectivités territoriales, c’est-à-dire aux maires ». Le tribunal a mis sa décision en délibéré.