Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Intempéries : un homme disparu et deux personnes en garde à vue dans le Gard, pas d'eau potable par endroits en Ardèche

vendredi 10 août 2018 à 9:25 - Mis à jour le vendredi 10 août 2018 à 20:12 Par Thibaut Lehut, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Un homme est toujours porté disparu et deux personnes ont été placées en garde à vue dans le Gard vendredi. Jeudi, de violents orages et de fortes pluies ont touché la moitié est de la France. En Ardèche, plusieurs communes n'ont plus d'eau potable.

 Les violents orages qui se sont abattus jeudi sur le Sud-Est ont provoqué l'évacuation d'un camping non autorisé abritant une colonie de vacances à Saint-Julien-de-Peyrolas (Gard)
Les violents orages qui se sont abattus jeudi sur le Sud-Est ont provoqué l'évacuation d'un camping non autorisé abritant une colonie de vacances à Saint-Julien-de-Peyrolas (Gard) © Maxppp - SOUILLARD Bruno

Des orages avec de fortes rafales de vent et des pluies diluviennes : les intempéries actant la fin de la canicule ont balayé la moitié est du pays jeudi, avec localement des phénomènes violents. Ce fut le cas dans la Drôme, l'Ardèche et le Gard notamment, où un homme de 66 ans est toujours porté disparu. 1.600 personnes ont été évacuées en tout.

Un homme toujours recherché et deux personnes en garde à vue dans le Gard

Dans le département du Gard, le plus durement touché, 750 personnes en tout ont dû être évacuées. À Saint-Julien-de-Peyrolas, où des campeurs étaient menacés par la montée des eaux, dans la soirée "toutes les personnes qui étaient dans le camping et la colonie de vacances" de la région de Leverkusen (Allemagne) "ont été prises en charge dans la salle polyvalente et ont été vues par des médecins pompiers du Samu, par la Croix Rouge et des psychologues", a expliqué à la presse le commandant Jérôme Tallaron, responsable de la communication des pompiers pour cette opération.

C'est dans ce camping qu'un homme de 66 ans a disparu. Sa caravane a été emportée par les flots et les recherches n'ont pour le moment donné aucun résultat. Les secours s'interrogent sur une éventuelle deuxième disparition, toujours dans le Gard. "On a des messages concernant un adulte qui n'a pas donné signe de vie depuis ce jeudi", on est en train de faire des vérifications et de s'assurer qu'il s'agit bien d'une disparition", a expliqué le colonel de gendarmerie Laurent Haas.

Toujours dans ce même camping, 184 personnes (dont 136 enfants/adolescents et 48 adultes) ont été comptabilisées à la salle polyvalente du village et dix personnes (cinq adolescents et cinq adultes) ont été hospitalisées pour des blessures légères ou des hypothermies à l'hôpital de Bagnols-sur-Cèze. Dans cette même salle polyvalente où les évacués ont pu dormir, figuraient également 18 personnes qui étaient en bivouac depuis mercredi soir dans les gorges de l'Ardèche. Elles n'avaient pas pu rentrer à cause de la fatigue, du froid et de la faim, a expliqué le commandant Tallaron.

Deux personnes, le président et le vice-président allemands de l'association de Leverkusen propriétaire du terrain sur lequel se trouvait la colonie inondée, ont été placées en garde à vue vendredi. Une enquête de flagrant délit a été confiée à la gendarmerie pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui, travail dissimulé et exploitation d'un camping sans autorisation" en zone inondable a précisé à l'AFP le procureur de la République de Nîmes Eric Maurel.

Six communes d'Ardèche privées d'eau potable

Autre conséquence des pluies diluviennes, en Ardèche, l'eau est impropre à la consommation dans plusieurs communes du sud du département. Saint-Montan, Larnas, Gras, Bidon, Saint Remèze et une partie de Bourg-Saint-Andéol sont privées d'eau potable.

La préfecture recommande ne pas utiliser pour le brossage des dents, la cuisine et la boisson à moins de l’avoir fait bouillir pendant 10 minutes minimum. Le retour à la normale n'est pas prévu avant le début de semaine prochaine.

1.400 foyers encore privés d'électricité vendredi matin 

Les intempéries ont également provoqué des dégâts matériels. Ce vendredi matin, 1.400 foyers étaient toujours privés d'électricité dans la Drôme et l'Ardèche, 800 en Dordogne. Dans le département du Gard, il reste ce vendredi matin 200 foyers privés d'électricité, selon Enedis. Le retour à la normale est prévu en fin de journée. La navigation sur l'Ardèche, qui est sortie de son lit à plusieurs endroits, reste interdite vendredi et samedi.

Plus au nord en Moselle, une tempête a touché la ville de Behren-lès-Forbach. Des arbres ont été littéralement déracinés par le vent. Des toitures d'immeubles ont été arrachés. Deux familles ont dû être relogées.

Des cumuls de pluie très importants

Preuve que l'épisode orageux a été exceptionnel, Météo France a relevé des cumuls de pluie très importants, avec par endroits deux à quatre mois tombés en quelques minutes.

Les prévisionnistes annoncent le retour d'un temps globalement plus ensoleillé pour ce vendredi, alors qu'un gros week-end de chassé-croisé se profile sur les routes des vacances.