Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : des policiers pris à partie par une vingtaine de personnes à La Source

-
Par , France Bleu Orléans

Un simple contrôle pour non-port du masque place Ernest-Renand à Orléans ce mercredi, en fin d'après-midi, a dégénéré. Des policiers municipaux et nationaux ont été visés par des tirs de mortier. Deux personnes ont été interpellées.

Des mortiers d'artifice (illustration)
Des mortiers d'artifice (illustration) © Radio France - PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Peu après 18 heures ce mercredi soir, la police municipale contrôle un homme de 22 ans pour non-port du masque dans le quartier de La Source, à Orléans. Rapidement, le contrôle dégénère. Le jeune homme insulte cette patrouille, composée de trois à quatre membres des forces de l'ordre. Une vingtaine de jeunes s'y mêle et les prend à partie, insulte les policiers et leur jette des projectiles. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une centaine de personnes assistent à la scène, sans intervenir. Les policiers municipaux décident d'appeler en renfort leurs collègues de la police nationale. Dès leur arrivée, ils sont, eux aussi, visé par des jets de projectiles et de mortier. Un petit groupe encercle un véhicule de police et, à coups de pied, brisent la vitre. Pour tenter de se dégager, les forces de l'ordre font usage de deux grenades lacrymogènes. 

Deux jeunes hommes interpellés, la ville prend un arrêté

Finalement, personne n'a été blessé. Deux personnes ont été interpellées, dans la demi-heure : le jeune homme de 22 ans, pour outrage, et un autre de 19 ans, pour les tirs de mortier. Ils ont tous les deux été placés en garde à vue ce mercredi soir. De leur côté, des policiers sont restés sur place toute la soirée, pour sécuriser le secteur. Une soirée qui s'est, ensuite, déroulée dans le calme. 

La ville d'Orléans a aussitôt pris un arrêté pour interdire l'usage et la possession de feux d'artifice et d'articles pyrotechniques sur la voie publique. Même la vente devient interdite pour un mois : "il faut tuer dans l’œuf ce genre d'incidents, souligne Florent Montillot, l'adjoint à la sécurité à Orléans. J'ai d'ailleurs réuni à la fois la police, la médiation sociale, la prévention spécialisée et les parents-relais pour qu'ils soient sur le terrain ces prochains jours. J'ai même demandé que l'arrêté soit distribué dans la rue, aux jeunes et à leurs parents, pour bien leur expliquer qu'ils seraient totalement dans l'illégalité s'ils se retrouvaient dans ce genre de situation." L'arrêté est valable jusqu'au 15 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess