Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Orléans : il obtient une permission de sortie pour "se rendre à des obsèques" et en profite pour s'évader

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Un homme de 26 ans qui s'était évadé de la maison d'arrêt de Saran le 14 mai a été interpellé ce mardi. Il est retourné en détention ce mercredi soir. Il avait fait croire qu'il devait se rendre à des obsèques pour obtenir une permission de sortie et n'était jamais rentré le soir à la prison.

Prison de Saran (Loiret)
Prison de Saran (Loiret) © Radio France -

Cet homme de 26 ans a été interpellé mardi par la police, dans l’agglomération d'Orléans, chez sa copine où il vivait depuis plusieurs jours. Le parquet d'Orléans indique qu'il était recherché depuis le 14 mai pour évasion : en fait, il avait obtenu du JLD, le juge des libertés et de la détention, une permission de sortie pour "assister aux obsèques de son parrain".

Il ne s'est jamais rendu aux obsèques

Mais il ne s'y est jamais rendu, indique Céline Visiedo, procureure adjointe de la République d'Orléans, et il n'est pas non plus rentré le soir à la maison d'arrêt de Saran, comme il y était obligé. 

Retour à la case prison

L'homme (en état de récidive légale, pour une autre affaire d'évasion) a écopé de huit mois de prison ferme ce mercredi au palais de justice d'Orléans, avec incarcération immédiate,dans le cadre d'une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess