Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : la justice écarte le conjoint violent du domicile conjugal jusqu'au procès en septembre prochain

-
Par , France Bleu Orléans

Un homme de 31 ans a été interpellé et déféré devant un juge ce lundi à Orléans. Dimanche soir, à Fleury-les-Aubrais, il aurait jeté au sol sa compagne avant de la frapper et de lui cracher dessus. L'homme sera jugé en septembre pour ces violences. En attendant, il est évincé du domicile conjugal.

Police
Police © Radio France - Céline Guetaz

Un homme de 31 ans a été placé en garde à vue puis déféré devant un juge ce lundi à Orléans. Dimanche dans la soirée, sa compagne a appelé la police après des violences conjugales, avant de porter plainte contre son conjoint. Selon le parquet d'Orléans, au sein du domicile conjugal à Fleury-les-Aubrais, l'homme a jeté sa victime au sol puis lui a asséné coups et gifles, avant de lui cracher dessus.

Deux jours d'ITT pour la victime 

La femme, âgée d'une trentaine d'années, a deux jours d'ITT (interruption temporaire de travail). Son concubin est laissé libre mais dans le cadre du dispositif d'accompagnement des femmes victimes de violences conjugales, il est évincé du logement du couple avec interdiction d'entrer en contact avec sa compagne. Et ce, jusqu’au procès prévu le 23 septembre 2019 devant le tribunal correctionnel d'Orléans.

L'homme déjà condamné pour violences conjugales 

Le parquet d'Orléans précise que l'homme avait déjà été interpellé et même condamné à Orléans, en janvier 2019, après un précédent épisode de violences conjugales, mais cette condamnation n'avait pas encore été notifiée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess