Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : le local du Parti communiste cible de tags néo-nazis

-
Par , France Bleu Orléans

La fédération du Parti Communiste dans le Loiret va porter plainte après la découverte de signes nazis sur la porte d'entrée de ses locaux, rue Marcel Proust à Orléans. Ce n'est pas la première fois qu'un tel acte de vandalisme touche les communistes dans le Loiret.

L'entrée des locaux du PCF à Orléans
L'entrée des locaux du PCF à Orléans - DR

"Ce n'est pas la première fois mais on est toujours aussi consternés". Mathieu Gallois, le secrétaire départemental du Parti communiste dans le Loiret, ne cache pas sa colère. Ce lundi matin, 2 tags ont été découverts sur la porte d'entrée des locaux de la Fédération, rue Marcel Proust à Orléans. " Ce sont clairement 2 signatures de l'extrême droite et là encore, on est malheureusement habitués" explique Mathieu Gallois. 

Le PCF souvent visé dans le Loiret 

Depuis 2015, dans le Loiret, la Fédération du PCF a recensé plus d'une dizaine de faits de dégradations, d'agressions ou de menaces sur des militants. En 2016, des signes néo-nazis avaient déjà été découverts sur un bâtiment de la Fédération, à proximité d'une plaque rendant hommage à des résistants. D'autres locaux ont aussi été la cible de tags à Beaugency ou encore à Gien. En 2017, un militant d'extrême-droite avait été condamné par le tribunal correctionnel de Montargis pour des inscriptions sur les locaux du parti communiste, à Gien. 

Aucune intimidation ne vous fera reculer

Cette nouvelle affaire intervient alors que les communistes sont en première ligne pour dénoncer l'article 24 de la Loi Sécurité globale. Ils appelaient d'ailleurs à manifester ce weekend dans toute la France." Aucune intimidation ne nous fera reculer dans la lutte contre les idées d'extrême- droite, contre le racisme, la division et la haine" affirme ce soir la Fédération du Loiret dans un communiqué à la presse. Une plainte sera déposée dans les prochaines heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess