Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Orléans : les 600 victimes de l'escroquerie aux éoliennes attendront encore jusqu'au 5 juin

mardi 15 mai 2018 à 17:06 Par Eric Normand et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans

Les victimes dans l'affaire d'escroquerie aux éoliennes par la société "France éolienne" devaient être fixées ce mardi 15 mai. Mais le tribunal correctionnel d'Orléans n'a pas rendu sa décision. Le délibéré a été prolongé au 5 juin prochain.

Les victimes des éoliennes défectueuses attendront désormais jusqu'au 5 juin.
Les victimes des éoliennes défectueuses attendront désormais jusqu'au 5 juin. © Maxppp - Sébastien Jarry

Orléans, France

Le jugement dans l'affaire France Eoliennes n'a pas été rendu ce mardi 15 mai. Le tribunal correctionnel d'Orléans devait rendre sa décision mais il l'a prorogée au 5 juin prochain. Ce qui a mis en colère les victimes qui avaient fait le déplacement jusqu'à Orléans, elles étaient une dizaine. "Plusieurs centaines de kilomètres pour rien," explique Véronique qui était venue avec ses deux filles depuis Lyon, "c'est la colère, la déception, le ras-le-bol. Cela fait au moins 10 ans qu'on attend, on voulait savoir si on allait toucher quelque chose et si Monsieur Benedite allait être condamné à du pénal. Un jour de congé pour ça, on est parti à 5 heures et demi du matin, en voiture, sur notre temps. On aurait envie que cette histoire se termine. Je ne sais pas si je pourrai revenir le 5 juin." 

Le procès avait duré 3 jours

Cette veste affaire d'escroquerie avait été jugée durant trois jours en mars dernier. Plusieurs centaines de victimes s'étaient constituées partie civile à ce procès très attendu. France Éoliennes vendait des micro-éoliennes à des particuliers, des agriculteurs, des  entreprises, dans toute la France. Il est apparu rapidement que les aérogénérateurs fabriqués en Chine étaient de mauvaise qualité. Certaines éoliennes n'ont même jamais été livrées. Les victimes sont originaires de 40  départements, principalement en Bretagne, Nouvelle Aquitaine, Alsace, région parisienne et en région Centre-Val de Loire. On compte près de 600 parties civiles dans ce dossier et un préjudice estimé à 9 millions d'euros.  

Le procureur avais requis de la prison ferme

Le directeur de la société, Frédéric Benedite, est poursuivi pour escroquerie, tromperie sur la marchandise et abus de  biens sociaux. Le Procureur avait notamment requis 5 ans de prison dont 2 avec sursis et mise à l'épreuve, obligation de rembourser les victimes et 200.000 € d'amende.