Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Orléans : un policier en civil menacé et insulté sort son arme

mercredi 30 mai 2018 à 19:25 Par Eric Normand et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans et France Bleu

Deux jeunes majeurs ont été placés en garde à vue lundi soir. Ils auraient insulté et menacé un policier pourtant en tenue civile. Se sentant en danger, le policier a dû sortir son arme.

Un seul des deux jeunes majeurs est convoqué devant le tribunal
Un seul des deux jeunes majeurs est convoqué devant le tribunal © Maxppp - maxppp

Orléans, France

Deux jeunes majeurs ont été placés en garde à vue. Lundi soir, ils s'en sont pris à un policier pourtant en civil, ils l'ont insulté, puis menacé. Face à la menace, le policier a sorti son arme pour les intimider.

Le policier a été suivi 

Après avoir reconnu le policier en tenue civile à bord de son véhicule, deux jeunes gens s’en sont pris à lui à plusieurs reprises. Doublant puis se laissant doubler sur un scooter, ils l'ont insulté et menacé à chaque arrêt de feu tricolore dans les rues d’Orléans. 

Arrivés à hauteur du commissariat Faubourg Saint Jean, les jeunes majeurs ont été rejoints par quelques clients du restaurant O’Tacos. Le policier qui s’était arrêté pour discuter a vu l’étau se resserrer et a dû sortir son arme sans toutefois en faire usage. Après avoir regagné l’hôtel de police, c’est à l’aide de renforts que les deux garçons ont pu être interpellés à l’intérieur du restaurant. 

Même en civil, nous ne sommes plus en sécurité" 

Pour Dominique Coquelle délégué du Syndicat de police Alliance, c’est un cran supplémentaire qui a été franchi. "On avait l'habitude d'être importuné pendant notre service, c'est notre lot quotidien, mais maintenant si on ne peut même plus être tranquille en dehors de notre service avec des gens qui nous reconnaissent. Sous prétexte qu'on est flic, on s'attaque à nous, cela devient dramatique, nous ne sommes plus en sécurité. Orléans, c'est petit, Montargis, c'est petit, les individus nous connaissent." 

Une convocation devant le tribunal

Un des deux jeunes majeurs, le plus virulent, a fait l’objet d’une convocation par un officier de police judiciaire pour être présenté prochainement devant le tribunal correctionnel.