Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Orly : six mois de prison avec sursis pour la femme qui a accusé son conjoint de projeter une attaque

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ce lundi soir, le tribunal de Créteil a condamné la jeune femme qui avait affirmé que son conjoint préparait une attaque à l'aéroport d'Orly, à 6 mois de prison avec sursis et obligation de soin. La jeune femme a menti pour que son compagnon ne parte pas à Barcelone.

La femme écope de 6 mois de prison avec sursis et obligation de soin. Elle devra également effectuer un stage de citoyenneté.
La femme écope de 6 mois de prison avec sursis et obligation de soin. Elle devra également effectuer un stage de citoyenneté. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Créteil, France

Six mois de prison avec sursis assortis d'une peine de deux ans de mise à l'épreuve et d'une obligation de suivre des soins, voilà ce qu'a décidé le tribunal de Créteil ce lundi soir à l'encontre de la femme qui a accusé - à tort - son conjoint de préparer une attaque à l'aéroport d'Orly le 15 août dernier. La jeune femme devra également effectuer un stage de citoyenneté. Jeudi dernier, son compagnon avait été interpellé au moment d'embarquer avec un couteau dans son sac. Tous les deux étaient depuis en détention dans l'attente de leur procès. 

Et c'est une femme fragile et à bout qui est apparue dans le box des prévenus : "J'ai honte de ce que j'ai fait. J'étais aveuglée par ma jalousie", ce sont ses premiers mots. Âgée de 28 ans et maman d'un bébé de deux ans, elle confie être à bout : "On s'est disputé, je ne voulais pas qu'il parte à Barcelone". L'homme de 34 ans - cuisinier et souvent absent - devait effectivement se rendre en Espagne pour assister à un concert. 

"Je ne pensais pas que ça irait jusque-là"

C'est donc pour l'empêcher de partir, qu'elle a décidé d'appeler l'aéroport d'Orly, de se faire passer pour la sœur de son conjoint et de dire qu'il préparait une attaque. Des mots qu'elle regrette presque immédiatement puisque quand la police la rappelle, elle tente de rattraper le coup mais il est trop tard. Son conjoint a été interpellé au moment d'embarquer dans l'avion. Les forces de l'ordre ont trouvé un couteau en céramique dans son sac. 

En garde à vue elle reconnaît les faits : "Je ne pensais pas que ça irait jusque là". Dans le box, la jeune femme tente de cacher son visage derrière ses longs cheveux bruns. Au moment où son compagnon prend la parole, elle sèche ses larmes. Elle confie ensuite être en dépression : des problème de logement (elle risque prochainement de se faire expulser de son appartement), des problèmes pour trouver un travail (et ce malgré un diplôme), et bien sûr des problèmes de couple. Mais pour le procureur, ça ne justifie pas son geste : "La garde à vue n'est pas une thérapie de couple [...] Elle a joué avec les peurs" dit-il. Pour son avocat, en revanche, cet acte est surtout un appel au secours.

Quant au conjoint de 34 ans, déjà connu des services de police, il affirme que le couteau retrouvé dans son sac est son outil de travail et qu'il avait oublié. Le tribunal l'a condamné à 75 jours amende à dix euros (soir 750 euros) et à une interdiction de détenir une arme pendant un an.  

Choix de la station

France Bleu