Faits divers – Justice

Oscar Pistorius a été libéré, après un an de prison pour avoir tué sa petite amie

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 20 octobre 2015 à 9:52

Oscar Pistorius en 2014
Oscar Pistorius en 2014 © Maxppp

Condamné en 2014 à cinq ans de prison pour avoir tué sa petite amie, l'ex-champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius a été libéré de façon anticipée lundi soir après seulement un an de détention en Afrique du Sud. Il sera assigné à résidence.

La famille d'Oscar Pistorius s'est déclarée mardi matin "heureuse" que l'athlète "soit de retour à la maison". Il est sorti de prison lundi soir, un jour plus tôt que ce qu'avait prévu la commission des libérations anticipées. L'ex-champion paralympique aura passé un an en prison dans son pays, l'Afrique du Sud, avant cette libération anticipée. Il avait été condamné l'an dernier à cinq ans de prison pour "homicide involontaire" sur sa petite amie. 

Assigné à résidence

Il s'est dès sa sortie de prison rendu au domicile de son oncle Arnold Pistorius à Pretoria, selon Anneliese Burgess, la porte-parole de la famille qui "se rassemblait dans le calme". "La direction de la prison de Pretoria a confirmé qu'Oscar Pistorius a été placé sous surveillance correctionnelle cette nuit", a indiqué Manelisi Wolela, le porte-parole des services pénitentiaires.  

Nouveau procès le mois prochain

L'icône déchue du sport sud-africain, âgé de 28 ans, n'en a pas pour autant fini avec la justice, puisque son procès en appel se tiendra en novembre. Le parquet a en effet fait appel de sa condamnation pour "homicide involontaire" et demandé à ce que les faits soient requalifiés en "meurtre". La Cour suprême d'appel a plusieurs options : elle peut confirmer le premier jugement, condamner Oscar Pistorius à une peine plus lourde ou renvoyer le procès en première instance.

En février 2013, pendant la nuit de la Saint-Valentin, Oscar Pistorius avait tué de quatre balles sa petite amie Reeva Steenkamp qui était enfermée dans les toilettes de sa maison de Pretoria. Au cours d'un procès fleuve retransmis en direct à la télévision et qui avait passionné le monde entier, "Blade Runner" a toujours affirmé avoir tué sa petite amie par erreur, pensant qu'un voleur s'était introduit dans sa maison.