Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ouragan Irma : témoignage d'une Vauclusienne après la tempête

jeudi 7 septembre 2017 à 18:13 Par Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse

C'est par des messages écrits sur internet que beaucoup d'habitants de St Barthélémy et St Martin communiquent avec leurs proches. Mireille Bérard, saine et sauve raconte l'après.

Après le passage d'Irma
Après le passage d'Irma © Maxppp -

A Saint-Martin, la Vauclusienne Mireille Bérard donne des nouvelles, après le passage de l'ouragan Irma.

Après avoir témoigné en plein passage de l'ouragan sur France Bleu Vaucluse mercredi, elle communique via Facebook avec ses proches et se veut rassurante. "Ma maison a tenu le coup, quelques fuites d'eau, quelques pots cassés, mais rien de grave". Elle expliquait il y a quelques heures, au cœur de l'ouragan, avoir "une maison en béton, des volets anticycloniques" et des fenêtres spécialement conçues pour éviter qu'elles n'explosent sous la pression.

Mais alentour, c'est bien différent. Mireille Bérard évoque des toitures envolées, "aucun des pare-brise arrière des voitures de la résidence n'a tenu le coup quand le vent a tourné, le bateau d'un voisin s'est transformé en avion."

Et maintenant ?

Difficile d'envisager l'avenir proche pour Mireille Bérard : Les centrales électriques sont à l'arrêt. "Nous allons 'camper' sans eau ni électricité pendant un moment, je pense, mais au moins nous sommes au sec, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Au vu de ce que j'ai vu de l'île hier, ça va être long".

Mais conclut-elle, "mes voisins vont tous bien, c'est l'essentiel".