Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ouverture d'une information judiciaire dans l'enquête sur la disparition d'un gendarme de Saint-Amand à la Réunion

vendredi 28 juillet 2017 à 17:13 Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Berry

Le parquet de Saint-Denis de la Réunion ouvre une information judiciaire pour non assistance à personne en danger après la garde à vue des deux randonneurs qui accompagnaient Mathieu Caizergues. Ce gendarme de Saint-Amant-Montrond dans le Cher est porté disparu depuis le 23 juin dernier.

©capture d’écran midilibre.fr
©capture d’écran midilibre.fr

L'enquête sur la disparition d'un gendarme de Saint-Amand-Montrond est en train de s'accélérer sur l'île de la Réunion. La justice ouvre une information judiciaire pour non assistance à personne en danger. Cette décision intervient à l'issue de la garde à vue des deux compagnons de randonnée du jeune disparu. Ces deux hommes dont l'un est gendarme également et l'autre compagnon d'une gendarme, ont été interpellés cette semaine et placés en garde à vue. Ils ont été relâchés mais devraient être convoqués très rapidement en vue d'une mise en examen pour non assistance à personne en danger. Un juge d'instruction a été saisi pour poursuivre l'enquête. Cette nouvelle soulage la famille du gendarme disparu qui suit ,depuis l'Hérault où elle est installée, les investigations.

Pour la famille de Mathieu Caizergues, la version de ses compagnons de randonnée n'est pas cohérente

Une version controversée par la mère de Mathieu Caizergues

La mère de Mathieu Caizergues estime qu'il reste de nombreuses zones d'ombres dans les dires des deux accompagnateurs de son fils lors de cette randonnée dans le cirque de Mafate. Ce 23 juin Mathieu Caizergues envoie une photo à sa famille vers 17 h montrant qu'il s'est blessé à la tête . La photo montre qu'il a une bosse impressionnante sur le front. Sa famille inquiète lui envoie des messages qui ne seront jamais lus sur son téléphone. Et pourtant ces deux compagnons affirment qu'ils l'ont eu au téléphone une demi heure plus tard et que Mathieu Caizergues leur demande de ne pas les attendre car il profite du paysage. Le jeune gendarme ne fera jamais réapparition et pourtant l'alerte n'est donnée que trois heures plus tard. Sa famille attend beaucoup d'une éventuelle mise en examen. Elle envisage un nouveau voyage à la Réunion. L'un des deux frères de Mathieu est gendarme , ainsi que le concubin de leur mère.

Mathieu Caizergues, gendarme mobile de Saint Amand-Montrond était en détachement pour trois mois sur l'île de la Réunion. Il est originaire de Saint-Drézery dans l'Hérault où vit sa famille. Cette dernière a reçu énormément de soutiens de sa compagnie de Gendarmerie basée dans le Cher et de ses amis berrichons. Sur place aussi, à Saint-Denis de la Réunion et à la Possession où était rattaché Mathieu Caizergues, la famille et les proches ont été accompagnés et soutenus lorsqu'ils y ont séjourné.