Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ouverture du procès du meurtre du vieux Tours

mardi 26 janvier 2016 à 8:56 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Ce mardi, s'ouvre le procès du meurtre du vieux Tours devant la cour d'assises d'Indre-et-Loire. Dans le box des accusés, Théophile Duhamel. Ce jeune homme aujourd'hui âgé de 23 ans, est jugé pour le meurtre de Magatte Gueye, survenu en plein centre de Tours, c'était le 9 février 2013.

Le palais de justice de Tours
Le palais de justice de Tours © Maxppp - François Lafite

Tours, France

Il est 14 h rue des Halles à Tours, le 9 février 2013, devant le carrefour city, lorsque Magatte Gueye, un jeune homme de 22 ans, est poignardé en plein thorax.Il s'écroulera quelques centaines de mètres plus loin rue Briçonnet de l'autre coté de la place Plumereau. Ni les témoins, ni les images de vidéosurveillance ne permettent d'identifier l'auteur du coup de couteau. Un appel à témoin est lancé. Puis coup de théâtre, 3 jours plus tard, Théophile Duhamel accompagné de sa mère se livre à la police.

Il reconnait un vieux contentieux avec la victime mais il n'a jamais eu l'intention de le tuer. "C'est un accident" dit-il. D'abord mis en examen pour assassinat, l'instruction abandonne d'ailleurs l'hypothèse de la préméditation. Pourquoi était-il en conflit avec Magatte Gueye ? Comment en est-il arrivé à passer à l'acte ? Après quasiment trois ans de détention provisoire, Théophile Duhamel va enfin pouvoir s'expliquer devant la cour d'assises d'Indre-et-Loire ce mardi. L'accusé sera défendu par un ténor du barreau : Maitre Eric Dupont-Moretti. Verdict attendu jeudi soir.