Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ouverture du procès en appel des meurtriers de Luis Bueno tué à Montady en 2012

mardi 13 mars 2018 à 6:33 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

Ce mardi matin s'ouvre à Carcassonne le procès en appel des meurtriers de Luis Bueno, battu à mort le 8 octobre 2012 à Montady près de Béziers. Condamnés à 12 et 15 ans de prison les deux hommes ont été libérés fin 2017 car le délai légal avant le procès en appel était dépassé.

Une cour d'appel
Une cour d'appel © Maxppp -

Montady, France

Les auteurs de l'agression mortelle de Luis Bueno  le 8 octobre 2012 à Montady sont rejugés à partir d'aujourd'hui et jusqu'à vendredi à Carcassonne. Un drame qui a secoué le village ou la victime était connue.

La soirée avait bien commencé

Le soir du drame Luis Bueno passe la soirée dans un café de Montady avec des amis. Ensemble ils regardent un match de foot autour d'une pizza. Plus tard, dans la soirée, arrivent trois hommes. Une mauvaise rencontre qui s'est terminée par une embrouille sur le paiement de bouteilles d'alcool.

Sur le boulodrome de la commune, ils vont  frapper Luis Bueno à mort, en lui donnant des coups de pieds  et des coups de poings dans la tête.

Luis Bueno était connu dans le village, il y avait beaucoup de monde à son enterrement  et lors d'une marche blanche quelques jours après le drame.

Les meurtriers comparaissent libres

Les auteurs arrêtés  sont jugés en juin 2015, deux seulement car le 3ème est mort entretemps en prison.  Ils écopent de 12 et 15 ans de réclusion et font appel. ( l'un fait appel et pour le second c'est le parquet)

Problème:: le délai entre ce premier procès et le second est trop long. Les deux condamnés sont libérés à la fin de l'année dernière. Ce mardi matin, c'est libre qu'ils vont se présenter au tribunal de Carcassonne pour être rejugés pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

On a pas à libérer des individus condamnés à 12 et 15 ans de prison en 2015, la justice  doit faire son travail et faire respecter les décisions qu'elle a prise

François Bueno le frère de la victime