Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paimboeuf : les gendarmes tombent sur un boa lors d'une interpellation

mercredi 17 avril 2019 à 16:03 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Drôle de surprise pour les gendarmes ce mardi à Paimboeuf . Appelés dans le cadre d'une dispute entre ex-conjoints, ils sont tombés sur un boa constrictor que l'homme transportait dans un sac de courses. Long d'1,30 mètre, l'animal a été confié au Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes.

Le boa vivant se trouvait dans un sac de courses .
Le boa vivant se trouvait dans un sac de courses . - Gendarmerie Nationale

Loire-Atlantique, France

Vers 17h30 ce mardi, une habitante de Paimboeuf appelle les gendarmes de Saint-Brévin-les-Pins pour signaler que son ex-conjoint se trouve devant chez elle, complètement alcoolisé. Les forces de l'ordre interviennent et voient l'homme, âgé d'une quarantaine d'années,  tenter de rentrer dans le domicile.  A ses côtés se trouvent quelques sacs de courses. Surprise pour les gendarmes, ils découvrent un serpent long d'1,30 mètre qui tente de sortir de l'un des sacs. 

Un boa constrictor comme animal de compagnie

Interpellé, l'homme a été emmené à la brigade de gendarmerie mais en raison de son état d'ivresse, il n'a pas encore pu s'expliquer sur la provenance de son "animal de compagnie".  Un vétérinaire qui a examiné le serpent a constaté qu'il est sous-alimenté et en mauvaise forme. Ce mercredi, le boa constrictor a été déposé au Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes pour se refaire une santé.

L'homme avait 1,5 g d'alcool dans le sang au moment des faits. Il déjà connu des gendarmes pour de nombreux faits de violences, cambriolages, conduites sous stupéfiants et alcool, conduites malgré une suspension du permis de conduire et défaut d’assurance. Cette fois, il écope de deux amendes; l'une pour ivresse publique, l'autre pour maltraitance animale.