Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pange : mis en examen pour agression sexuelle sur des enfants, il se suicide

mardi 29 mai 2018 à 18:22 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

L'homme mis en cause pour agressions sexuelles sur des enfants à Pange (Moselle) s'est suicidé indique la gendarmerie. Au lendemain d'un rassemblement contre lui, il a mis fin à ses jours dans une commune voisine. Depuis vendredi dernier, il n'avait plus le droit de séjourner à Pange.

Le rassemblement de dimanche 27 mai organisé par une maman pour remercier les gens de leur soutien.
Le rassemblement de dimanche 27 mai organisé par une maman pour remercier les gens de leur soutien. © Radio France - Jordan Muzyczka

Pange, France

Le sexagénaire qui était mis en cause pour des agressions sexuelles présumées sur des enfants à Pange, à l’est de Metz, s’est suicidé indique la gendarmerie. "Il s'est pendu dans le jardin de son beau-frère, celui-ci l’a découvert mardi matin" raconte l'une des mamans qui a porté plainte au nom de son fils de 5 ans. Edith qui était à l'origine du rassemblement de dimanche 27 mai. 

Vendredi dernier, après 20 jours d'attente, elle avait obtenu une mesure d'éloignement de cet homme, trois plaintes avaient été déposées contre lui. Celui-ci était donc parti vivre chez son beau-frère dans une commune voisine. 

Des questions sans réponses

Cette maman avait déposé sa plainte le 5 mai pour agression sexuelle sur son enfant. Elle raconte que l'homme avait fait "une tentative de suicide dans la foulée. Il avait pu être soigné à l'hôpital de Mercy, avant de revenir à Pange". Le mis en examen vivait depuis 15 ans dans cette commune. Cette maman avait l'habitude "de partager un café avec lui, d'échanger des conseils de jardinage". 

Aujourd'hui, elle tombe de haut, elle est attentive aux mots de son petit garçon. Des questions resteront sans réponse : "_pas de compte à rendre, pas de procès, rien_. On ne saura pas ce qu’il s’est passé exactement avec nos enfants. Il me reste des questions même si je pense que mon fils a tout dit. Mais il y a aussi une fille de quatre ans et un garçon de neuf ans". 

Le mis en cause clamait son innocence selon son avocat, Me Eca, qui ne veut plus aujourd'hui parler de ce dossier. En l'absence de mis en examen, l'enquête pourrait se refermer.