Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Papa ne sera pas là à Noël" : à Poitiers, les familles de militaires s'organisent

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu
Poitiers, France

Une centaine de militaires du régiment de Poitiers sont en ce moment même en opération Sentinelle. Ils sont déployés sur le territoire national dans le cadre du plan Vigipirate. Pour rendre l'éloignement plus doux, les familles, une quinzaine d'épouses, leur ont envoyé des colis de noël.

Les soldats du Régiment d'infanterie chars de marine de Poitiers uniquement déployés, cette année, sur le territoire national dans le cadre de la lutte contre le terrorisme
Les soldats du Régiment d'infanterie chars de marine de Poitiers uniquement déployés, cette année, sur le territoire national dans le cadre de la lutte contre le terrorisme © Maxppp - maxppp

Ils ne seront pas à la fête, alors la fête vient à eux... Le jour de Noël, chacun recevra un colis. A l’intérieur : des toasts, un bloc de foie gras, du pâté, des chocolats et une demi bouteille de pétillant. Ce repas festif a été préparé par une quinzaine d’épouses de militaires. Des femmes essentiellement, puisque seule une femme militaire se trouve actuellement en opération intérieure. 

« On avait envie de leur dire que toutes les familles du régiment étaient derrière eux, qu’on pensait à eux », explique Virginie Jaminet, vice-présidente de l'association des familles du régiment d'infanterie chars de marine (RICM). 

Les produits viennent, pour la plupart, de producteurs locaux. Une dizaine de commerçants poitevins ont accepté de casser leurs prix, jusqu'à 15% de réductions sur le coût initial. Au total, une centaine de panier-repas ont été confectionnés pour une valeur individuelle de 15 euros. Ils ont été financés par le bureau environnement humain du RICM, l’association RICM Marsouin, ainsi que le président des engagés volontaires de l’armée de terre et le président des sous-officiers du RICM. 

Des colis envoyés en France

Cette année, il n'y aura pas de colis made in Poitiers envoyés à l'étranger. Ils ont tous été envoyés en France, à Paris ou en province, partout où les militaires du RICM ont été dispatchés pour l'opération sentinelle, dans le cadre de la lutte anti-terrorisme. Peu de kilomètres séparent donc les familles mais l’éloignement reste le même. « On peut communiquer facilement par téléphone, grâce à internet, mais l’absence reste la même, ils ne seront pas là pour voir le sourire de leurs enfants au moment de déballer les cadeaux, pas là pour les prendre dans leurs bras », déplore Virginie Jaminet. 

Des maris qui ne sont pas là, ce sont donc surtout des papas absents, et c'est peut-être là le plus difficile. « L’année 2017 s’achève et si on cumule les opérations extérieures, intérieures et les missions, les militaires du RICM ont bien dû être absents pendant six mois. Six mois, précise la maman, pour un enfant de 2 ans, c’est un quart de vie sans son papa. » 

Alors pour éviter de cèder à la tristesse, le régiment à son remède, un beau spectacle, de la barbe à papa et des ballons. Ce jeudi, tous les enfants de militaires se sont retrouvés pour le traditionnel arbre de noël. Une façon d'oublier - un peu - l'absence des militaires. Au total, ce sont plus de 13.000 soldats français qui, en opération intérieure et extérieure, s'apprêtent à fêter Noël loin de leurs familles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess