Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : un homme armé d'un revolver abattu par la police lundi dans le 15e arrondissement

lundi 12 mars 2018 à 22:32 - Mis à jour le mardi 13 mars 2018 à 8:59 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris et France Bleu

Selon nos informations, c'est un mari éconduit qui a été abattu ce lundi après avoir menacé son épouse devant le travail de celle-ci dans le 15 e arrondissement. Il a pointé son arme sur des policiers appelés. Un des fonctionnaires a tiré à deux reprises, le blessant mortellement.

Illustration
Illustration © Maxppp -

PARIS

Un homme a été abattu par un policier au 56 rue de l'abbé Groult dans le 15e arrondissement de Paris. Selon les informations de France Bleu Paris, c'est un mari éconduit, qui le supporte mal qui se rend au travail de son épouse en début d'après -mid, à la clinique du 158 rue de Lourmel, toujours dans le 15e. Il tient des propos très agressifs, exhibe une arme et promet de revenir. Terrifiée,  elle appelle la police mais à son arrivée, l'homme est parti. 

Un dispositif de surveillance est installé devant son domicile rue Lakanal mais c'est à nouveau devant la clinique que l'homme se représente. Il s'enfuit.

Après une patrouille dans les rues avoisinantes de la clinique, un fonctionnaire de  police se retrouve nez à nez avec lui. Il est 19h45. Il lui demande de s'arrêter. L'homme  exhibe une arme de poing qui s'avérera être un pistolet type revolver, factice mais chargé de munitions à grenailles.Le policier tire deux fois et le touche au thorax.  Il décède malgré un massage cardiaque par les policiers puis des médecins d'une clinique proche.