Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : 24 restaurants clandestins détectés et sanctionnés

-
Par , France Bleu Paris

La préfecture de police de Paris annonce que 24 restaurants clandestins ont été détectés ces derniers jours à Paris. Les contrôles vont se durcir.

Devanture de restaurant parisien (illustration).
Devanture de restaurant parisien (illustration). © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Au cours des journées du jeudi 28 janvier et du vendredi 29 janvier, 24 restaurants clandestins ont été détectés, annonce dans un communiqué la préfecture de police de Paris qui précise qu'une "action plus marquée a été mise en oeuvre" pour la détection des établissements accueillant discrètement, le midi ou le soir, des clients qui consomment sur place. 

Des verbalisations ont été établies et chaque restaurant va écoper d'une fermeture administrative de 15 jours.

Depuis le 1er janvier, 34 commerces ont reçu cette même sanction dont 8 supermarchés, soit parce qu'ils étaient ouverts après 18 heures soit pour non respect du port du masque. 

En tout, chaque jour, entre 300 et 400 établissements sont contrôlés dans la capitale, indique la préfecture de police. 

Vendredi 29 janvier, sept commerces du 11e arrondissement restés ouverts après le couvre-feu ont également fait l'objet d'un arrêté de fermeture.

Pour permettre "de renforcer la réactivité des sanctions en cas de non respect du couvre feu", le préfet de Police a décidé que la "la constatation de manquements par les services de police" donnerait lieu "à la notification immédiate d’un arrêté de fermeture de l'établissement."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess