Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : des élus CGT de Monoprix devant la justice pour le blocage d'un magasin

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Quatorze élus CGT de Monoprix ont comparu mardi matin devant le juge des référés du tribunal judiciaire de Paris pour le blocage d'un magasin du 17e arrondissement en octobre 2020. La direction demande au juge de les condamner solidairement à 400 euros à titre de provisions sur dommages et intérêts.

Des élus CGT devant la justice pour un blocage de Monoprix
Des élus CGT devant la justice pour un blocage de Monoprix © Maxppp - Sylvestre

Un mois après la condamnation de 18 représentants CGT pour un autre blocage, 14 élus CGT de Monoprix ont comparu ce mardi matin devant le juge des référés du tribunal judiciaire de Paris. 

Quelques dizaines de militants CGT sont venus les soutenir en se rassemblant ce mardi près du palais de justice juste avant l'audience.

La direction de Monoprix demande une condamnation solidaire des 14 élus CGT

La direction assignait ces salariés en justice pour le blocage du Monoprix La Fourche (17e arrondissement de Paris) le 3 octobre 2020. Elle leur reproche "une entrave au bon fonctionnement et à la bonne marche de celui-ci qui a duré environ une heure et vingt minutes". 

Monoprix "demande au juge des référés de condamner solidairement" les 14 salariés assignés "à payer à l'enseigne la somme de 400 euros à titre de provisions sur dommages et intérêts" ainsi que les frais de justice. 

Une action pour recevoir la prime Covid promise de 1.000 euros

Cette action à La Fourche était l'acte 11 des "samedis de la révolte" lancés par le collectif CGT Monoprix Île-de-France. Les manifestants réclamaient notamment le versement intégral de la "prime Covid" de 1.000 euros à tous les salariés. 

La CGT envisage d'autres actions

"Le but de Monoprix, en nous assignant, c'était de nous humilier et de nous intimider, mais ça ne marche pas", réagit Alain Tsamas, animateur du collectif. Il précise que d'autres actions avaient eu lieu les 24 et 31 décembre et que de nouvelles actions auraient lieu dans les prochaines semaines. 

"On ne bloque jamais les magasins, mais on est là pour alerter les clients", précise Anne Giraudon, secrétaire de l'Union départementale CGT des Hauts-de-Seine. Elle espère "que le jugement sera en faveur des salariés pour nous permettre de continuer de mobiliser, notamment dans les magasins". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess